Nouvelle-Calédonie / Pollution

Opération de pompage de fuel au large de la Nouvelle-Calédonie

Naviguant en provenance de Papeete (Polynésie française), le bâtiment s’est encastré à 50 milles nautiques au sud-est de l'île de Maré dans l'archipel des Loyauté.
Naviguant en provenance de Papeete (Polynésie française), le bâtiment s’est encastré à 50 milles nautiques au sud-est de l'île de Maré dans l'archipel des Loyauté. © Msniezek / Wikimedia Commons
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au large de la Nouvelle-Calédonie, près des côtes de l'île de Maré, les opérations antipollution ont démarré pour extraire le fuel présent à bord d'un porte-conteneurs échoué depuis la mi-juillet. 750 tonnes de fuel lourd, soit l'équivalent d'à peu près 25 camions-citernes, doivent être pompées. La manœuvre devrait durer plusieurs semaines.

Publicité

C'est une menace immobile, longue de 184 mètres et prisonnière du corail depuis plus de deux semaines. A bord du Kea Trader, 700 conteneurs, mais surtout du fioul lourd. 750 tonnes en tout, auxquelles il faut ajouter 60 tonnes d'huile moteur.

Pour éviter une pollution de cette zone maritime fragile, un hélicoptère est donc chargé de pomper les carburants du porte-conteneurs pour les extraire vers une barge. La manœuvre est complexe, mais elle permet de s'affranchir des conditions en mer. Pour accélérer les opérations, un second hélicoptère devrait venir prêter main-forte aux équipes déjà sur place dans les jours à venir.

Il faudra au moins deux semaines pour venir à bout des cuves pleines du Kea Trader qui s'est encastré là le 12 juillet dernier à pleine vitesse, de nuit, avec à son bord, 18 membres d'équipage.

Le cargo, qui naviguait sous pavillon maltais, est encore récupérable. Son renflouement est prévu à l'issue des opérations antipollution.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail