France/Politique

France: Collomb veut mieux distinguer les réfugiés des migrants économiques

Le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb.
Le ministre français de l'Intérieur, Gérard Collomb. RFI/ Pierre René-Worms

Dans une interview publiée ce dimanche 6 août dans le Journal du Dimanche, le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb a détaillé la politique migratoire voulue par le président Emmanuel Macron, avec notamment une meilleure distinction entre réfugiés et migrants économiques.

Publicité

Une mesure emblématique concerne Calais : des points de distribution d'eau et des sanitaires vont bel et bien être installés, mais ce seront des structures mobiles, pour éviter des points de fixation.

Le ministre confirme également dans le JDD la création d'ici 2 ans de près de 8 000 places dans les centres d'accueil, tout en demandant au préfet d'accélérer les renvois dans les pays jugés sûrs.

Pour clarifier la situation entre migrants économiques et réfugiés, Gérard Collomb souhaite aussi que le délai d'examen des dossiers d'asile passe d'un an à 6 mois. Enfin, le ministre entend créer des centres d'accueil hors du territoire, mais exclut pour le moment la Libye.

Aucun changement de politique migratoire, donc : Gérard Collomb poursuit tout ce qui a été fait depuis mai dernier. Une situation regrettable pour Pierre Henry de France terre d'asile, qui voit mal comment ces mesures pourraient permettre de réaliser la récente promesse du président de la République, à savoir plus aucun migrant dans la rue avant la fin de l'année.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail