France

France: décès de l'écrivain et journaliste Gonzague Saint Bris

Gonzague Saint Bris, le 2 juin 2017.
Gonzague Saint Bris, le 2 juin 2017. JOEL SAGET / AFP

Le journaliste et écrivain Gonzague Saint Bris est mort dans la nuit de lundi à mardi à 69 ans dans un accident de voiture sur une route du Calvados. Il s'était fait une réputation en écrivant des livres sur les grands noms de l'histoire de France.

Publicité

Spécialiste des têtes couronnées et des grandes familles, Gonzague Saint Bris était un auteur prolifique. On lui doit une quarantaine d'ouvrages, essentiellement des romans historiques et des biographies notamment celles du Marquis de Sade ou encore d'Alfred de Musset. Son dernier livre, Les aristocrates rebelles (Les Arènes), doit sortir le 30 août, l'ouvrage est un hommage à ses grands parents, résistants et déportés. L'auteur y retrace le parcours d'aristocrates ayant mis leur vie en danger pour leurs convictions.

Gonzague Saint Bris avait fondé un festival littéraire, La Forêt des livres, en Touraine, et le festival du film de Cabourg en Normandie. L'écrivain était aussi journaliste, chroniqueur au Figaro et à Paris Match, critique littéraire sur Europe 1 où il a surtout animé Ligne ouverte à la fin des années 1970, une émission pionnière de libre antenne radiophonique au coeur de la nuit.

La consécration vient en 2002 avec son roman autobiographique Les vieillards de Brighton (Grasset) qui est couronné du prestigieux prix Interallié. Le livre retrace l'enfance de Gonzague Saint Bris, que ses parents avaient placé dans un asile pour personnes âgées. Il dira plus tard, « J'avais 5 ans, j'en suis sorti, il ne me reste plus qu'à rajeunir ».

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail