France

Rentrée à droite: qui va défier Laurent Wauquiez chez Les Républicains?

Laurent Wauquiez est le favori de la course à la présidence des Républicains (LR).
Laurent Wauquiez est le favori de la course à la présidence des Républicains (LR). PHILIPPE DESMAZES / AFP

En France, la droite fait sa rentrée ce week-end. Alain Juppé réunit depuis vendredi ses proches à Bordeaux, ville dont il est maire alors que le sarkozyste Daniel Fasquelle accueille au Touquet le campus des Jeunes républicains. Deux courants qui entendent présenter un candidat à la présidence des Républicains même si tout le monde au sein de LR a bien conscience qu'il sera extrêmement compliqué de battre Laurent Wauquiez.

Publicité

Combien seront-ils au final à défier l’immense favori du scrutin ? Si l’inconnue Laurence Saillet a déjà fait acte de candidature, deux autres élus s’apprêtent à se dévoiler. Le premier à entrer dans l’arène sera le député sarkozyste Daniel Fasquelle ce samedi au Touquet à l’occasion du campus des Jeunes républicains. le trésorier de LR veut incarner le rassemblement, un moyen de se démarquer de Laurent Wauquiez dont le discours très à droite rebute une partie de son camp.

Florence Portelli entend, elle, jouer la carte du renouvellement. La jeune maire de Taverny, proche de François Fillon, pourrait se déclarer la semaine prochaine.

Rouleau compresseur

Une autre figure de la nouvelle génération hésite également à se lancer, il s’agit du juppéiste Maël de Calan. « Un nouveau talent », aux yeux d’Alain Juppé. « Le type de profil qu'il faut encourager », a salué vendredi le maire de Bordeaux dans les colonnes du quotidien Sud Ouest.

Tous ces candidats n’ont toutefois que peu d’espoirs de venir gêner le rouleau compresseur Laurent Wauquiez, tant le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes est apprécié de la base. Son discours radical sur l’Europe et l’immigration est clairement plébiscité par les militants ce dont ont parfaitement conscience les cadors du parti. Voilà pourquoi Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont refusé de se présenter, pour ne pas prendre le risque d’essuyer un revers et de compromettre leur avenir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail