France / Politique

France: l'insoumis Mélenchon appelle le peuple à défiler le 23 septembre

Jean-Luc Mélenchon à Marseille le 27 août 2017: notre société bascule vers «une organisation sociale qui tourne le dos à ce que le Conseil national de la Résistance et toutes les luttes de nos ancêtres ont forgé pour nous libérer».
Jean-Luc Mélenchon à Marseille le 27 août 2017: notre société bascule vers «une organisation sociale qui tourne le dos à ce que le Conseil national de la Résistance et toutes les luttes de nos ancêtres ont forgé pour nous libérer». AFP/Bertrand Langlois

Le patron du mouvement La France insoumise (LFI) a bouclé, ce dimanche 27 août à la mi-journée, son discours à Marseille, en clôture de l'université d'été de son mouvement. « Pas de bla-bla, du combat ! », Jean-Luc Mélenchon est remonté à bloc contre l’exécutif.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Marseille, Anthony Lattier

Ce dimanche 27 août, Jean-Luc Mélenchon a retrouvé ses airs de campagne sous le soleil marseillais. Le chef des Insoumis a jugé pour le moins sévèrement les premiers mois de la présidence d’Emmanuel Macron. Les propos du chef de l’Etat sur la France, pays « pas réformable » l’ont fait bondir. « Non, a répondu Jean-Luc Mélenchon, il y a eu 130 réformes du Code du travail ces dernières décennies, ce n’est pas les réformes qu’ils n’aiment pas, ce sont vos réformes. »

Pour le leader des Insoumis, Emmanuel Macron a fait une erreur en croyant que le peuple lui avait donné les pleins pouvoirs, il a au contraire balayé tout le monde et à la fin il ne restait que lui, « il n’est que le reste », a-t-il insisté.

Mobilisation

Jean-Luc Mélenchon lance à ses troupes un appel à la mobilisation pour la rentrée, « c’est le moment de se rebeller », a-t-il lancé, avec en ligne de mire la date du 23 septembre, moment choisi pour une manifestation à Paris contre la réforme du travail.

Face au gouvernement des « riches », le chef des Insoumis s’est donc présenté comme un recours : « Bienvenue à tout le monde » déclare pour finir celui qui est consacré premier opposant au chef de l’Etat dans le dernier sondage du Journal du Dimanche.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail