Accéder au contenu principal
France

L'élection de Manuel Valls à Evry validée par le Conseil constitutionnel

Ce 8 décembre 2017, le Conseil constitutionnel a levé les doutes qui pesaient sur l'élection de Manuel Valls comme député de la première circonscription de l'Essonne, en rejetant les recours intentés par ses adversaires de La France insoumise.
Ce 8 décembre 2017, le Conseil constitutionnel a levé les doutes qui pesaient sur l'élection de Manuel Valls comme député de la première circonscription de l'Essonne, en rejetant les recours intentés par ses adversaires de La France insoumise. REUTERS/Gonzalo Fuentes
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L'élection de Manuel Valls dans l'Essonne au sud de Paris est validée par le Conseil constitutionnel. L’ancien Premier ministre de Francois Hollande l'avait emporté d'une courte tête dans la 1ère circonscription de l’Essonne face à la candidate de La France Insoumise, Farida Amrani. Celle-ci avait deposé un recours estimant qu'il y avait eu fraude.

Publicité

L'élection comme député de Manuel Valls a été confirmée dans le département de l'Essonne. Le Conseil constitutionnel l'a annoncé ce 8 décembre 2017. Les requêtes introduites au moment des législatives de juin denier par ses adversaires, Mme Farida Amrani et M. Ulysse Rabaté (candidats de La France insoumise) et de M. Gautier Albignac (candidat sous l'étiquette « divers ») ont été rejetées.

Le recours se basait sur des soupçons concernant 141 suffrages. Des signatures repassées au stylo sur des esquisses au crayon, et des signatures différentes entre les premier et deuxième tours avaient en effet été remarquées sur les listes d'émargement. Sur ces 141 suffrages douteux, 66 ont été considérés comme «irrégulièrement exprimés», ce qui reste donc insuffisant pour invalider l'élection de Manuel Valls, qui l'emportait avec 139 voix de plus que Farida Amrani.

Le Conseil constitutionnel statuait également sur 15 autres cas. Et a invalidé l'élection de Lénaïck Adam (LREM) dans la deuxième circonscription de Guyane, et celle de Ian Boucard (LR) dans la première circonscription du Territoire-de-Belfort.

(avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.