France

A Cahors, Edouard Philippe présente un plan de développement d'accès à internet

Le Premier ministre Edouard Philippe, prononçant une allocution sur le plan gouvernemental d'accès à internet, à Cahors, le 14 décembre 2017.
Le Premier ministre Edouard Philippe, prononçant une allocution sur le plan gouvernemental d'accès à internet, à Cahors, le 14 décembre 2017. Pascal PAVANI / AFP

Edouard Philippe a passé la nuit du 13 au 14 décembre à Cahors. Le Premier ministre a délocalisé Matignon dans cette petite ville du Lot dans le sud-ouest de la France. Dans cette zone rurale, le chef du gouvernement a présenté son plan pour développer l'accès à internet.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Cahors Julien Chavanne

Le haut débit partout en France d'ici à 2020, et le très haut débit en 2022, Emmanuel Macron s'y est engagé. Edouard Philippe passe aux travaux pratiques. « Je comprends très bien l'impatience et parfois même l'exaspération. Et à ceux qui ne la comprendraient pas, je suggère vivement de vivre une semaine avec une mauvaise connexion. En général, ça rend assez vite dingue », a estimé le Premier ministre.

Le gouvernement va dépenser plus de 3 milliards d'euros pour équiper les zones urbaines ou périurbaines. 19 millions de foyers sont concernés. C'est un immense chantier. L'Etat compte s'appuyer sur les opérateurs privés et leur mettre la pression avec des sanctions. « Cela peut être des sanctions financières, des sanctions de limitation de nouveaux terrains dans lesquels ils iraient. Aujourd'hui, il y a eu trop de promesses, qui, à la fin, ne se sont pas conclues par des déploiements », explique Mounir Mahjoubi, le secrétaire d'Etat chargé du numérique.

Stéphane Richard, le PDG d'Orange, est prêt à relever le défi. « Je vous dis ici ce matin, qu'Orange est d'accord pour s'engager avec cette sanction financière. On n'a pas de problème avec ça », promet-il. Pour les Français les plus isolés, un chèque de 150 euros sera distribué pour qu'ils puissent s'équiper en technologie très haut débit, une antenne satellite ou une box. 100 millions d'euros seront débloqués.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail