Accéder au contenu principal
France

Affaire du Crédit lyonnais: Bernard Tapie renvoyé en correctionnelle

Bernard Tapie a épuisé toutes les possibilités de procédure en nullité. L'affaire va donc se poursuivre au pénal, comme le demandait le parquet.
Bernard Tapie a épuisé toutes les possibilités de procédure en nullité. L'affaire va donc se poursuivre au pénal, comme le demandait le parquet. REUTERS/Charles Platiau
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Bernard Tapie a été renvoyé ce mercredi 20 décembre 2017 en correctionnelle dans l'affaire concernant l'arbitrage controversé qui lui a permis de recevoir 404 millions d'euros pour solder son litige avec le Crédit lyonnais. L'homme d'affaires et ex-ministre français doit être jugé pour « escroquerie » et « détournement de fonds publics ».

Publicité

Bernard Tapie aura tout tenté pour empêcher ce procès pénal. En vain. Les juges ont très logiquement suivi les réquisitions prises par le parquet de Paris, sans toutefois retenir la circonstance aggravante de bande organisée.

En 2008, grâce à un arbitrage, Bernard Tapie s'était vu octroyer plus de 400 millions d'euros, une indemnisation record pour solder son litige avec le Crédit lyonnais sur la vente d'Adidas. Une décision surprenante, car jusqu'alors, tous ses précédents recours devant la justice avaient échoué.

Mais la bataille judiciaire est repartie de plus belle lorsqu'il est apparu que Bernard Tapie n'était pas le simple bénéficiaire de cette sentence privée, mais qu'il en était plutôt l'architecte.

Ils seront donc cinq à comparaitre devant le tribunal correctionnel pour escroquerie et détournement de fonds publics : l’un des trois arbitres, Pierre Estoup, l’avocat Maurice Lantourne, un ex-directeur de cabinet du ministère de l'Economie, Stéphane Richard, et François Rocchi, chargé de gérer les passifs du Crédit lyonnais.

Une question se pose : Bernard Tapie pourra-t-il comparaitre?  Atteint d'un cancer de l'estomac, il est aujourd'hui très affaibli.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.