France / Alimentation

En France, le vegan a le vent en poupe

5% des Français se disent vegan.
5% des Français se disent vegan. REUTERS/Heinz-Peter Bader

Et si le lait, les œufs et la viande étaient passés de mode ? Alors que se tient en ce moment le 55e Salon de l’agriculture, les start-up dites « vegan », celles qui fabriquent des produits textile ou alimentaire sans aucune substance animale, fleurissent de plus en plus en France. Reportage.

Publicité

Un camembert à base de noix de cajou et de graines de tournesol, c’est le produit phare de Jay and Joy, une fromagerie végétale à Paris. « C'est un fromage avec une croûte, un cœur jaune, le côté crémeux, ça rappelle pas mal le camembert », explique Ben, vegan depuis quelques mois.

Quelque 5% des Français se disent vegan. Les entrepreneurs sont donc nombreux à se lancer sur ce marché, comme l’explique Mary Iriartre, cofondatrice de Jay and Joy.

« Les gens cherchent de plus en plus de produits 100% végétal. Auparavant, il y avait deux, trois entreprises alimentaires, maintenant vous avez nous en tant qu'alternative au fromage et au yaourt, vous avez une pâtisserie végétale, vous avez des coffee shop vegan. En trois ans une petite dizaine de commerces vegan ont ouvert dans le même arrondissement », assure-t-elle.

Expertise Vegan, c’est le label qui certifie les produits. Hélène Modrzejewski, sa directrice, a aussi remarqué cette recrudescence de start-up. « On a déjà plus de 60 entreprises qui sont passées par la certification pour un total de plus de 300 références de produits. Ça comprend l'alimentaire, mais aussi d'autres références, le textile ou le cosmétique. Les demandes ont doublé cette année », constate-t-elle.

Et d’ici à 2020, la production végétale devrait également doubler en France pour atteindre les 150 millions d’euros.

► (Ré) écouter : Contre la souffrance animale, L214 prône le régime vegan (Accents d'Europe)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail