France / Transport

France: la SNCF va vendre une partie de son patrimoine immobilier

(Photo d'illustration) Un membre du personnel de la SNCF à la gare de Saint-Lazare, à Paris.
(Photo d'illustration) Un membre du personnel de la SNCF à la gare de Saint-Lazare, à Paris. REUTERS/Christian Hartmann

Selon des informations de presse, que la SNCF a confirmées à RFI, le groupe ferroviaire français, empêtré dans un conflit social lié au projet de réforme initié par le gouvernement, est sur le point de vendre plusieurs milliers de logements habités par ses cheminots.

Publicité

La SNCF dispose d'un parc de 100 000 logements, presque exclusivement des logements sociaux destinés à certains de ses cheminots. Le groupe ferroviaire, en pleine réforme, va en vendre une partie : 135 immeubles et 4 000 logements situés à Paris et dans des grandes villes de France où les prix de l'immobilier sont en progression permanente..

« Ça vient mettre un tout petit peu de beurre dans les épinards lorsqu’il s’agira de partager entre ce qui reste de dette aux ferroviaires, ce qui devient dette de l’Etat. Quand on vend des bijoux de famille, on a la recette », explique Alain Bonnafous, professeur émérite d'économie à l'université de Lyon, spécialiste du ferroviaire. L’objectif serait donc bien d’utiliser cette ressource financière pour diminuer le poids de la dette que l’Etat doit reprendre « ou qu’il laisserait à la SNCF », précise-t-il.

Estimation des biens mis en vente : 1,3 milliard d'euros, sur une dette totale qui frôle les 47 milliards. « La première question qu’il faut se poser, c’est de savoir si on les vend au bon moment par rapport à la conjoncture, au prix de l’immobilier, etc, interroge Alain Bonnafous. La deuxième question, c’est l’arbitrage entre le désendettement et ensuite l’affaiblissement des actifs. C’est quand même un actif qui disparaît puisqu’il est vendu. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail