France / Culture

France: un musée découvre que la moitié de ses tableaux sont des faux

Le musée Etienne Terrus de la ville d'Elne dans les Pyrénées-Orientales s'est aperçu que près de la moitié de ses tableaux étaient des faux.
Le musée Etienne Terrus de la ville d'Elne dans les Pyrénées-Orientales s'est aperçu que près de la moitié de ses tableaux étaient des faux. RAYMOND ROIG / AFP

C'est une affaire de trafic de faux tableaux qui vient d'être mise au jour à Elne, dans les Pyrénées-Orientales. La victime est le musée Etienne Terrus. Son préjudice dépasse les 160 000 euros. Il s'agirait d'un réseau de contrefaçon de peintres régionaux qui pourrait opérer à plus grande échelle. Le maire d'Elne, Yves Barniol, a annoncé que sa commune avait porté plainte pour faux, usage de faux, contrefaçons, escroquerie.

Publicité

Comment un bâtiment peut-il apparaître sur une toile peinte par un artiste mort avant qu'il ne soit construit ? C'est l'une des questions que se sont posés en fin limiers, plusieurs personnalités du monde culturel, réunis à Elne, au sud de Perpignan, pour évaluer l'authenticité ou non, des œuvres du peintre Étienne Terrus.

C'est à l'occasion de travaux de rénovation du musée consacré au peintre catalan, qu'un historien de l'art, Éric Forcada, a émis les premiers doutes, avant de faire appel à une commission exceptionnelle. Les spécialistes ont estimé que 82 tableaux, soit près de la moitié de la collection du musée, n'ont pas été peints par Etienne Terrus.

Le maire d'Elne, Yves Barniol, est en colère et attristé. Il déplore que des visiteurs pensant admirer les paysages du Roussillon peints par Terrus contemplaient en réalité des faux. Le préjudice serait estimé à près de 160 000 euros pour le musée municipal.

La gendarmerie a ouvert une enquête sur ce trafic d’œuvres d’art qui pourrait concerner d’autres artistes catalans. Des faux se baladeraient en effet chez des marchands d'art des Pyrénées-Orientales. Car selon les experts, il est plus facile de contrefaire et vendre des peintres régionaux que des grands maîtres.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail