France

France: les raisons de la hausse des violences sexuelles constatées à Paris

Une manifestation #Metoo à Paris contre les agressions sexuelles en octobre 2017.
Une manifestation #Metoo à Paris contre les agressions sexuelles en octobre 2017. AFP

Le nombre de violences sexuelles constatées à Paris en début d'année a augmenté de 30% par rapport à l'an dernier. Les statistiques proviennent de la préfecture de Police, elles ont été communiquées aux maires d'arrondissement. En France, 9 victimes de violences sexuelles sur dix sont des femmes. Il s'agit des actes sexuels (attouchements, caresses, pénétration) commis avec violence, contrainte, menace ou surprise. Le viol est compris dans cette définition.

Publicité

Trois hypothèses expliquent cette hausse du nombre de violences sexuelles constatées à Paris. Il y a d'abord la vigilance renforcée face à des comportements qui ne passent plus dans l'espace public. Les actes sont davantage signalés.

Autre hypothèse, la plus grande précision dans la rédaction des plaintes enregistrées par la police comme la gendarmerie. Aurélien Langlade est criminologue à l'observatoire national de la délinquance et des réponses pénales. « Il y a de plus en plus de psychologues pour recevoir les victimes d’agressions dans les commissariats et les gendarmeries, une amélioration qui est notable. Il faut surtout continuer dans les campagnes d’incitation pour les dépôts de plainte. »

Seule une femme sur dix porte effectivement plainte après un viol ou une agression sexuelle. Le cadre du dépôt de plainte est lui aussi prépondérant. « Quand il y a une vie de quartier dans laquelle on se sent bien et dans laquelle on se sent en sécurité, on va avoir tendance à plus aller déposer plainte que quand on se sent en insécurité dans son quartier, rajoute Aurélien Langlade. Ce genre de résultat est aussi important pour mettre l’accent dans certains quartiers par rapport à d’autres ».

Dernière hypothèse, celle d'une augmentation pure et simple du nombre de violences. Rien qu'à Paris la hausse est spectaculaire : 471 cas de violences signalés en 2017 contre plus de 600 cette année.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail