Accéder au contenu principal
France / Environnement

France: «Plastic Odissey», un bateau pour lutter contre les déchets plastiques

L'un des objectifs de l'équipage du bateau est avant tout de sensibiliser au tri et au recyclage du plastique qui envahi l'océan et les plages du monde entier (image d'illustration).
L'un des objectifs de l'équipage du bateau est avant tout de sensibiliser au tri et au recyclage du plastique qui envahi l'océan et les plages du monde entier (image d'illustration). Keren Su/Getty Images
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un bateau qui vogue sur les océans grâce aux déchets plastiques, il fallait y penser et quatre jeunes Français l'ont fait. Après l'inauguration d'un prototype, vendredi, à Concarneau, dans le Finistère, le  « Plastic Odyssey » devra faire un tour du monde avec pour seule énergie le carburant tiré des déchets plastiques. Une matière première que l'équipage du bateau ira chercher sur les plages lors de ses escales.

Publicité

Plus de 25 000 tonnes de débris plastiques finissent chaque année dans les océans. Seulement 1% de cette masse flotte sur l'eau, les 99% restants se décomposent dans les fonds marins, où ils font d'énormes dégats à la faune et à la flore. A partir de ce constat, les créateurs du bateau Plastic Odyssey, veulent empêcher les débris plastiques d'arriver dans les océans. Le catamaran de plus de 25 mètres va faire donc le tour du monde en 2020, avec une trantaines d'étapes prévues.

Ramasser le plastique sur les plages

L'idèe n'est pas d'aller chercher le plastiques dans les océans, mais sur les plages, avec les population locales, lors de différentes escales. Car l'un des objectifs de l'équipage du bateau est avant tout de sensibiliser les habitants au tri et au recyclage du plastique. Les débris ainsi collectés à terre sont recyclés à bord du bateau et transformés en matériau réutilisable par l'industrie locale.

Le reste des déchets non recyclables sera transformé en carburant qui alimentera le catamaran pour la suite de son odyssée. Ce bateau unique au monde pourra ainsi traiter jusqu'à une tonne de déchet par jour et produire entre 700 et 1 000 litres de carburant.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.