Accéder au contenu principal
France / Politique

Politique française: Emmanuel Macron veut garder le cap des réformes

Le président français Emmanuel Macron veut poursuivre sa politique de réformes (image d'illustration).
Le président français Emmanuel Macron veut poursuivre sa politique de réformes (image d'illustration). REUTERS/Gonzalo Fuentes
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le président français Emmanuel Macron fait sa rentrée et le chef de l'Etat ne compte pas changer le cap. Il a présidé le Conseil des ministres après quinze jours de vacances et un été terni par l’affaire Benalla. Emmanuel Macron a insisté sur la nécessité de poursuivre les réformes, une manière d’occuper le terrain alors que les dossiers épineux se multiplient et que l’opposition fait sa rentrée ce week-end.

Publicité

« Rien ne doit nous faire dévier de la stratégie voulue par les Français ». Devant tous ses ministres à l’Elysée, Emmanuel macron insiste : les réformes doivent se poursuivre au nom de la cohérence.

Une année dense

Comme l’an dernier, l'année 2018-2019 sera donc dense en matière législative :  loi Pacte (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises) sur l’économie dès le mois de septembre, la loi Elan (Evolution du logement, de l'aménagement et du numérique), le plan pauvreté, la réforme des institutions, des retraites et de la fonction publique.

Pour Benjamin Griveaux, porte-parole du gouvernement, « il faut de la constance dans les choix politiques et dans les choix économiques. Nous allons continuer à déployer la cohérence du projet que les Français ont choisi. Et nous ne devons pas dévier de stratégie, mais au contraire suivre son déploiement ».

Remobiliser

Pour les partisans d'Emmanuel Macron, il faut remobiliser alors que les mauvaises nouvelles s’accumulent : une croissance moins forte que prévu, des restrictions budgétaires à venir, des révélations embarrassantes pour la ministre de la Culture Françoise Nyssen, et toujours le spectre de l’affaire Benalla. Remobiliser aussi, alors que l’opposition se met en ordre de marche : Parti socialiste, France insoumise et Républicains entament leur rentrée politique ce week-end. Le président français retourne, lui, au fort de Brégançon.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.