Accéder au contenu principal
France

Projet de loi Elan: des personnes handicapées bloquent un convoi de l'A380

Le projet de loi Elan prévoit une réduction drastique du nombre de logements neufs directement accessibles aux personnes handicapées.
Le projet de loi Elan prévoit une réduction drastique du nombre de logements neufs directement accessibles aux personnes handicapées. CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En fauteuil roulant, un groupe de personnes handicapées a bloqué mercredi matin un convoi transportant l'Airbus A380 près de Toulouse dans le Sud-Ouest. Ils protestent contre une disposition du projet de la loi Elan, la loi réformant le logement. Seuls 10 % des constructions neuves auraient l'obligation d'être accessibles aux personnes handicapées.

Publicité

Mercredi matin, une quinzaine de personnes, dont huit en fauteuil, ont stoppé le convoi de l'A380 à hauteur de la commune de l'Isle-Jourdain, près de Toulouse, selon la gendarmerie et les organisateurs.

Malgré l'intervention des gendarmes, et notamment la présence du chef du groupement de la gendarmerie du Gers, les manifestants ont refusé de quitter la chaussée, où certains s'étaient même couchés.

Les manifestations voulaient montrer leur colère contre le projet de loi Elan (Evolution du logement, de l'aménagement et du numérique) qui prévoit notamment le passage de 100 % à 10 % de logements accessibles aux personnes handicapées dans la construction neuve. Les 90 % restants sont destinés à être « évolutifs », c'est-à-dire rendus accessibles à l'issue de travaux simples.

« L’article 18 de la loi Elan prévoit de réduire de 90 % la production de logements neufs accessibles alors même que l’on en manque déjà et qu’il y a des gens qui vivent des situations dramatiques à l’heure actuelle, tempête Odile Maurin, la présidente de l’association Handi-social, au micro de RFI. Et après, il faut qu’on travaille pour améliorer la formation des architectes français qui n’ont toujours pas compris comment on peut faire de l’accessibilité sans que cela coûte une fortune. La Banque mondiale dit que le surcoût de l’accessibilité en neuf, c’est 0,5 et 1 %, et non pas les 15 ou 20 % dont certains ministres osent se réclamer. »

 ► A (RE)ECOUTER : [Reportage] France: prendre le train en étant handicapé

Le projet de loi a été adopté en première lecture par l'Assemblée nationale le 12 juin. Selon Handi-social, le Sénat a limité le 19 juillet la diminution à 70 %.

Fin juillet, ces militants avaient déjà mené une opération péage gratuit pendant quelques dizaines de minutes au niveau de la gare de péage de Toulouse-sud, sur l'autoroute A61.

(avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.