France

«Penelopegate»: François Fillon de nouveau auditionné par les juges

François Fillon, photographié le 16 juin dernier lors des 24 heures du Mans, course de voitures organisée chaque année dans la ville du même nom.
François Fillon, photographié le 16 juin dernier lors des 24 heures du Mans, course de voitures organisée chaque année dans la ville du même nom. LOIC VENANCE / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Mis en examen en mars 2017, François Fillon était de nouveau entendu, ce vendredi 7 septembre 2018, par les juges d'instruction chargés de l'enquête sur les emplois présumés fictifs de son épouse Penelope et de leurs enfants au Parlement. Une information révélée par Le Parisien et confirmée par l'Agence France-Presse.

Publicité

L'ancien Premier ministre français de retour devant les juges d'instruction. François Fillon était de nouveau entendu vendredi à Paris - c'est la procédure -, dans les locaux du pôle financier du tribunal de grande instance, au lendemain d'une nouvelle audition de son épouse Penelope, toujours selon l'AFP.

L'ex-candidat de la droite (Les Républicains) à la présidentielle 2017 est inculpé dans ce dossier. Les juges d'instruction enquêtent sur des emplois présumés fictifs de sa femme et de ses enfants comme assistants parlementaires.

Les recherches portent aussi sur les salaires touchés de mai 2012 à décembre 2013 par Penelope Fillon pour un emploi dans une revue littéraire, Revue des deux mondes, propriété d'un homme d'affaires proche de l'ancien chef du gouvernement, à savoir Marc Ladreit de Lacharrière.

Au total, quatre personnes sont mises en examen dans le « Penelopegate » : les époux Fillon, M. Ladreit de Lacharrière, mais aussi Marc Joulaud, ancien suppléant de M. Fillon au palais Bourbon. Les enfants du couple, Marie et Charles, sont placés sous le statut de témoins assistés dans ce dossier.

Fillon simple justiciable, loin du monde politique auquel il a voué sa vie

A partir de janvier 2017, le vainqueur de la primaire de la droite et du centre avait vu sa campagne, sous le poids des révélations de presse, terminer de s'effondrer, alors qu'il partait favori dans la course à l'Elysée deux mois plus tôt.

►À relire : Affaires Fillon: un drame politico-médiatique en cinq actes

Mis en examen en pleine campagne, M. Fillon est poursuivi notamment pour « détournement de fonds publics », « complicité et recel d'abus de biens sociaux », « manquement aux obligations de déclaration ».

A 64 ans, l'ancien chef de la majorité du président Sarkozy est officiellement retiré de la vie politique depuis sa défaite historique au premier tour de 2017, un scrutin dans lequel il s'était classé troisième. Il y a un an, il a rejoint en tant qu'associé la société de gestion d'actifs et d'investissement Tikehau Capital.

François Fillon avait été entendu sur le fond de l'affaire fin juillet 2017. Il avait alors défendu la réalité des emplois d'assistants parlementaires de sa femme à l'Assemblée nationale, entre 1986 et 2013 lorsqu'il était député, et de ses enfants au Sénat, entre 2005 et 2007 lorsqu'il était sénateur.

► À relire : L'interdiction des emplois familiaux pour les parlementaires votée

avec agences

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail