Nouvelle-Calédonie / France

[Reportage] Référendum en Nouvelle-Calédonie: le FLNKS appelle à la mobilisation

Toute la journée, ce mardi, plusieurs centaines de personnes ont participé à Nouméa au rassemblement final du FLNKS, qui croit dur comme fer à la victoire du «oui» à l'indépendance.
Toute la journée, ce mardi, plusieurs centaines de personnes ont participé à Nouméa au rassemblement final du FLNKS, qui croit dur comme fer à la victoire du «oui» à l'indépendance. © Julien Chavanne / RFI

La Nouvelle-Calédonie, territoire français du Pacifique situé à 22 000 kilomètres de Paris, décidera dimanche de son avenir par référendum : rester ou non dans la République française. Le résultat d’un long combat mené par une grande partie des Kanaks, le peuple autochtone de l’île colonisée par la France. Même si les sondages donnent le « non » à l’indépendance gagnant, les indépendantistes croient en la victoire. Pour y arriver, ils tentent de mobiliser les 15% d’indécis, dont de nombreux jeunes. Notre envoyé spécial s’est rendu au dernier meeting du Front de libération nationale kanak socialiste (FLNKS), la principale formation indépendantiste. Reportage.

Publicité

Ça va être un point de non-retour. C’est-à-dire qu’il n’y aura pas 30 ans de plus. Maintenant, il faut passer à autre chose. Et l’autre chose pour nous, c’est l’accession à la souveraineté. Et on discutera uniquement là-dessus et sur rien d’autre.

Les chefs indépendantistes battent le rappel

(Ré) écouter : Référendum en Nouvelle-Calédonie (Invité France)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail