Accéder au contenu principal
France / Justice

Au procès Barbarin, la parole des victimes face au silence des prévenus

Le cardinal Philippe Barbarin au tribunal de Lyon, le 7 janvier 2019.
Le cardinal Philippe Barbarin au tribunal de Lyon, le 7 janvier 2019. JEFF PACHOUD / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Au deuxième jour du procès du cardinal Barbarin à Lyon, jugé avec cinq autres anciens membres du diocèse de Lyon pour non-dénonciation d'agression sexuelle sur mineur, la parole a été donnée aux cinq autres coaccusés et aux plaignants.

Publicité

Avec notre envoyé spécial à Lyon, Pierre Olivier

A Lyon, le silence des prévenus s'est opposé au besoin de parole des victimes. Dans la matinée, une ancienne collaboratrice du cardinal Barbarin, Régine Maire, a témoigné à la barre. C'est elle qui a recueilli en premier le témoignage d'Alexandre Hezez, victime d'agressions sexuelles par un prêtre du diocèse alors qu'il était encore jeune scout.

Les mains crispées face aux juges, Régine Maire assure qu'elle sera toujours du côté des plaignants. Mais elle prévient qu'elle ne répondra pas aux questions du tribunal, comme la loi l'y autorise. La présidente le regrette. Mais dans sa déclaration, Régine Maire affirme avoir conseillé à Alexandre Hezez de porter plainte.

Au cours de la matinée, les mêmes silences et les mêmes affirmations se répètent souvent. A cette omerta dénoncée par un plaignant s'oppose dans l'après-midi la parole des victimes. « Non, tout n'a pas été fait pour que l'on porte plainte. Ce que je leur reproche, c'est que moi, je n'avais pas le pouvoir d'arrêter le père Preynat qui m'avait agressé sexuellement, explique Alexandre Hezez à la barre. Mais le cardinal et son entourage avaient, eux, la capacité de le faire et ils n'ont rien fait. »

Il faudra en effet attendre 25 ans après les faits pour que l'abbé Preynat soit suspendu de ses fonctions. « Le cardinal Barbarin était au courant depuis 2002 », affirme Alexandre. Et il souligne : « Si je n'avais pas porté plainte en 2016, rien ne se serait passé et actuellement Bernard Preynat ferait le catéchisme sur la colline de Fourvière. »

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.