France

France: en meeting près de Toulouse, Wauquiez veut «construire l'après-Macron»

Le président du parti Les Républicains et de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez, le 14 janvier 2019 à Lyon.
Le président du parti Les Républicains et de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez, le 14 janvier 2019 à Lyon. ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Le patron du parti français Les Républicains tenait mercredi 16 janvier 2019 son meeting de rentrée près de Toulouse. En mauvaise posture dans les sondages, Laurent Wauquiez a tenté de mobiliser les troupes, à quatre mois des élections européennes, les appelant notamment à participer au « grand débat ». Pas sûr que cela suffise à rassurer des militants qui commencent à douter.

Publicité

Avec notre envoyée spéciale à Quint-Fonsegrives,  Anne Soetemondt

C’est un Laurent Wauquiez à l’offensive qui a fait sa rentrée. Après une difficile année 2018, le patron de la droite veut croire à une année 2019 de reconquête. « Mes amis, en 2019 nous allons avoir la responsabilité de construire l'après-Macron. Et nous allons faire démentir tous les Cassandre », a-t-il lancé.

Pour faire mentir les sondages, qui donnent dans quatre mois Les Républicains à moins de 10% aux européennes, Laurent wauquiez a décidé de changer de stratégie. D'abord en s’exposant plus : « Nous devrons être sur tous les fronts. Je serai présent plus que jamais avec vous et avec votre soutien. »

Puis en appelant les militants de droite à participer au « grand débat » lancé par Emmanuel Macron. « Je veux, dit-il, que notre famille politique s'engage dans ce débat. Parce que si nous ne nous y engageons pas, nos thèmes seront oubliés. » Des propositions bien accueillies par une salle comble.

Une salle remplie, mais de militants sceptiques. Après une année de présidence Wauquiez, ils n’attendent qu’une chose : le lancement de la campagne. « Pour l'instant, confie une dame, il est trop discret mais j'espère que maintenant, il va l'être moins. » « On attend que ça démarre », renchérit un homme.

« Les militants ont envie d'aller au combat », conclut un troisième participant, rencontré en marge du meeting de Quint-Fonsegrives. Laurent Wauquiez l'a promis : la tête de liste, qui aura la charge de diriger les troupes LR aux élections européennes de mai 2019, sera connue dans les 15 jours.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail