Accéder au contenu principal
France

Le nonce apostolique en France visé par une enquête pour agressions sexuelles

Emmanuel Macron et le nonce apostolique Luigi Ventura à l'Elysée en janvier 2018, lors des vœux du chef de l'Etat au corps diplomatique.
Emmanuel Macron et le nonce apostolique Luigi Ventura à l'Elysée en janvier 2018, lors des vœux du chef de l'Etat au corps diplomatique. Reuters
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le représentant du pape en France est visé par une enquête pour «agressions sexuelles» sur un jeune cadre de la Mairie de Paris, alors qu'il assistait à une cérémonie à l'Hotel de Ville. Une enquête a été ouverte par le procureur de la République de Paris.

Publicité

Les faits dénoncés se seraient déroulés il y a un mois, le 17 janvier, lors des voeux d'Anne Hidalgo, la maire de Paris, aux autorités civiles, diplomatiques et religieuses.

Parmi les invités, le représentant du pape en France, monseigneur Luigi Ventura. Âgé de 74 ans, il assure depuis 2009 le lien entre le Vatican et l'Etat français, ainsi qu'entre le pape et les évêques du pays. Le prélat aurait « laissé traîner à plusieurs reprises, une main baladeuse sur un jeune homme de la Délégation générale aux relations internationales de la Mairie de Paris ».

Quelques jours après ces supposés faits, les services de la ville ont transmis au procureur de la République de Paris un signalement dans le cadre d'un article du code de la procédure pénale.

Celui-ci oblige toute personne titulaire d’une autorité publique à dénoncer les crimes ou délit dont il a connaissance. L'enquête a aussitôt été ouverte et elle est actuellement menée par les services de la police judiciaire de Paris.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.