Accéder au contenu principal
France / Politique

France: avant de quitter la politique, le coup de pouce de Juppé à Macron

Alain Juppé: «L'envie me quitte», avait dit, devant la presse, celui qui ne sera bientôt plus maire de Bordeaux, en parlant d'un esprit public devenu «délétère».
Alain Juppé: «L'envie me quitte», avait dit, devant la presse, celui qui ne sera bientôt plus maire de Bordeaux, en parlant d'un esprit public devenu «délétère». NICOLAS TUCAT / AFP
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Dans quelques jours, Alain Juppé entrera au Conseil constitutionnel et ne pourra plus prendre de position politique. En ce début du mois de mars 2019, l'ancien Premier ministre tire sa révérence en s'affichant au côté d'un président dont il s'est rapproché jusqu'à s'allier pour les prochaines européennes.

Publicité

« C'est le moment ou jamais où Alain Juppé pourra dire tout le bien qu'il pense d'Emmanuel Macron », c'est la confidence d'un proche du maire de Bordeaux, qui ajoute : cette rencontre a même valeur de « transmission ». « La symbolique est très forte », renchérit une autre proche d'Alain Juppé. Les quelques piques adressés par l'ancien candidat à la primaire de la droite au candidat Macron, il y a deux ans, sont depuis longtemps oubliés.

Convergences

Désormais, entre un Alain Juppé qui a quitté sa famille politique et un Emmanuel Macron qui penche à droite, il y a désormais beaucoup de convergences. A commencer par leur engagement européen. Tous les deux travaillent à une liste de rassemblement pour les élections européennes de mai 2019. Plusieurs proches de l'ancien Premier ministre doivent y figurer en bonne place, comme la sénatrice Fabienne Keller ou Gilles Boyer, le directeur de cabinet du Premier ministre.

Démission reportée de 24 heures

Pour qu'il puisse accueillir le chef de l'Etat en tant que maire de Bordeaux, Alain Juppé a reporté sa démission de 24 heures. Ce sera chose faite sitôt le débat avec les élus terminé. Entrée prévue au Conseil constitutionnel dans une dizaine de jours. Alain Juppé a prévenu : «Mon retrait de la vie politique sera (alors) total ».

Je ne prêterai serment comme membre du Conseil constitutionnel que le 11 mars.

Alain Juppé, à propos de son entrée au Conseil constitutionnel

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.