France

Climat: en France, un mouvement encore timide mais des slogans fleuris

Manifestation contre l'inaction face au changement climatique, le 1er mars à Paris.
Manifestation contre l'inaction face au changement climatique, le 1er mars à Paris. JACQUES DEMARTHON / AFP

Pour la troisième semaine consécutive de mobilisation des jeunes pour le climat et la protection de l'environnement, plusieurs centaines d'étudiants ont défilé à Paris vendredi 1er mars. Cette fois-ci, Salon de l'agriculture oblige, ils ont notamment interpellé le gouvernement sur le thème de l'alimentation et des pratiques agricoles.

Publicité

Des jeunes ont défilé à Paris vendredi, troisième journée d'une mobilisation pour le climat à l'appel de l'adolescente suédoise Greta Thunberg. Arrivés près du jardin du Luxembourg, dans le centre de la capitale, quelques manifestants ont fait une brève incursion dans un McDonald's pour dénoncer la « malbouffe », tandis que le cortège s'est dirigé vers la place Denfert-Rochereau, son point d'arrivée.

Malgré les vacances scolaires, ou à cause d'elles, le mouvement reste pour l'instant timide en France, alors que les participants à la mobilisation se sont donné rendez-vous le 15 mars pour une « grève mondiale ». Lors du premier rassemblement parisien, le 15 février, ils étaient 200. Puis le vendredi suivant, le 22 février, ils étaient un millier derrière l'adolescente suédoise qui avait fait le déplacement.

Mobilisation transnationale de la jeunesse

Ce vendredi, Greta Thunberg se trouvait à Hambourg, en Allemagne, à la tête d'une marche de milliers de jeunes, relate l'Agence France-Presse. Avant son passage à Paris la semaine passée, elle avait aussi défilé en Belgique, où cette mobilisation scolaire et étudiante s'est engouffrée dans une vacance politique qui dure depuis des semaines, ce qui a encouragé à embrayer dans d'autres pays.

A Nantes, une centaine de jeunes se sont rassemblés vendredi et l'action devrait être reconduite le 8 mars prochain. A Strasbourg, selon l'AFP, ils n'étaient que dix lycéens rassemblés dans la matinée sous la pluie, tenant à faire acte de présence. Dans les cortèges de toutes ces villes, une constante : des pancartes et des slogans rafraîchissants. Et en France, une inquiétude spécifique, l'agriculture.

A Paris dans les rangs de la manifestation climatique, des slogans forts centrés sur l'agriculture et l'alimentation

►Écouter aussi : Le réchauffement climatique va-t-il créer de nouvelles révoltes sociales ?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail