Accéder au contenu principal
France

Européennes: Nathalie Loiseau (LREM) dévoile son programme

Nathalie Loiseau, la tête de liste de la Republique en marche (LREM), en meeting à Caen, le 6 mai 2019.
Nathalie Loiseau, la tête de liste de la Republique en marche (LREM), en meeting à Caen, le 6 mai 2019. Damien MEYER / AFP
Texte par : RFI Suivre
5 mn

C'est la dernière des grandes candidates à présenter son programme. À 17 jours des Européennes, Nathalie Loiseau, chef de file de la liste du parti présidentiel, a dévoilé son projet. Il devait être présenté bien plus tôt, mais le camp d'Emmanuel Macron a dû changer ses plans dans une campagne qui ne se déroule pas comme prévu, à l'heure où nombre de maires Les Républicains Macron-compatibles se rallient à la liste menée par François-Xavier Bellamy.

Publicité

On l'attendait au départ pour mi-avril avant un premier report au 25 avril, encore. Emmanuel Macron choisit le même jour pour faire sa conférence de presse à l'issue du Grand débat. Un retard à l'allumage exploité par ses adversaires. C’est le signe de « l'impréparation » du camp présidentiel pour François-Xavier Bellamy, candidat des Républicains.

« On nous réclame notre projet. Je m’en réjouis, on s’impatiente. Je vous rassure, vous ne serez pas déçus. Si nous avons mis le temps pour le rédiger, c’est que nous n’avons pas écrit ça entre trois apparatchiks dans une cabine téléphonique », a balayé Nathalie Loiseau, lundi 6 mai, lors de son meeting à Caen.

Un SMIC « adapté à chaque pays européen »

« Il n'est pas trop tard pour parler du projet, au contraire, les Français commencent à peine à s'intéresser » aux Européennes, estime un conseiller de la candidate. À un peu plus de deux semaines du vote, la majorité présidentielle accélère.

Ce qu'elle propose pour réformer l'Europe ? Investir mille milliards d'euros « d'ici 2024 » pour les énergies et les transports propres, taxer le carbone des produits importés en Europe, un SMIC « adapté à chaque pays européen », élargir Erasmus aux collégiens et lycéens...

Pour vendre ce programme, les colistiers se déploieront ce jeudi dans le pays pendant que Nathalie Loiseau fera une visite symbolique sur la tombe de Simone Veil au Panthéon. Dans les sondages, la liste de Nathalie Loiseau est toujours au coude à coude avec le Rassemblement national.

► À lire aussi : France: en pleine polémique, Nathalie Loiseau continue sa campagne

■ Bellamy conquiert les maires LR Macron-compatibles

En 2017, le maire de Reims avait appelé à saisir « la main tendue par Emmanuel Macron », son nom avait même été cité pour entrer au gouvernement. Jeudi 9 mai, Arnaud Robinet sera au premier rang du meeting organisé près de chez lui pour soutenir François-Xavier Bellamy, et il n'est pas le seul.

Plusieurs élus de droite Macron-compatibles ont finalement rallié la liste LR, dont les maires de Nice, Christian Estrosi, et de Toulouse, Jean-Luc Moudenc. « D'autres vont suivre », assure l'état-major LR, dont la maire de Calais, Natacha Bouchart, selon nos informations.

Comment expliquer ces retours au bercail? Pas uniquement grâce à la dynamique Bellamy, « mais parce qu'on n'a pas su traiter les Macron-compatibles », prévient Alain Chrétien. Le maire de Vesoul conserve son soutien à la liste Loiseau, mais comprend ses collègues tentés de rejoindre LR face au « chantage » pratiqué par la majorité présidentielle.

Sans soutien aux Européennes, il y aura un candidat en marche aux municipales. Une menace devenue « inefficace » pour le député Pierre-Henri Dumont, à cause des difficultés d'Emmanuel Macron et des sondages catastrophiques pour le parti présidentiel dans plusieurs villes.  « Le dialogue continue », tempère toutefois un conseiller à Matignon.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.