Accéder au contenu principal
France

France: Emmanuel Macron veut transmettre la mémoire de l'esclavage

Le président français Emmanuel Macron au jardin du Luxembourg à Paris, le 10 mai 2019.
Le président français Emmanuel Macron au jardin du Luxembourg à Paris, le 10 mai 2019. REUTERS/Gonzalo Fuentes
Texte par : RFI Suivre
4 mn

A l'occasion de la Journée annuelle de commémoration de l'esclavage, le président français Emmanuel Macron a apporté ce vendredi 10 mai son soutien à plusieurs initiatives françaises pour la mémoire de l'esclavage.

Publicité

En 2017, il était présent comme président élu aux côtés de François Hollande. En 2018, officiellement retenu en Allemagne, il avait cédé sa place à son Premier ministre Edouard Philippe. Cette année, c'est donc pour la première fois qu'Emmanuel Macron a présidé la cérémonie organisée à l'occasion de la Journée nationale des mémoires de la traite, dans le jardin du Luxembourg, à Paris.

Face à « l'horreur de l'esclavage », le chef de l'Etat a salué « l'honneur de la résistance » contre la traite « et le bonheur enfin de l'émancipation ». « C'est une histoire française. Une histoire universelle », a-t-il déclaré. « Un monument au coeur de Paris, un musée au rayonnement renforcé, une fondation à vocation internationale installée, voilà ce dont la République française se dote pour porter et transmettre cette mémoire », a-t-il souligné.

Confirmé l'an dernier par Edouard Philippe mais sans calendrier précis, le mémorial du jardin des Tuileries sera inauguré en 2021, a annoncé Emmanuel Macron. « Je souhaite que ce moment soit pour notre pays, l'occasion de rendre hommage aux victimes de l'esclavage et à leurs descendants », a-t-il déclaré. Le président français a également exprimé son soutien à la Fondation pour la mémoire de l'esclavage, un projet piloté par l'ancien Premier ministre socialiste Jean-Marc Ayrault et l'ancienne ministre Christiane Taubira mais qui tarde à se concrétiser. La Fondation sera « installée dans les tout prochains mois », a-t-il promis.

L'Etat apportera aussi son soutien financier au Mémorial ACTe de Pointe-à-Pitre, en renfort de la région Guadeloupe. Inauguré en 2015 sur le site d'une ancienne usine sucrière, le mémorial prendra la forme d'un établissement public, facilitant son financement.

Emmanuel Macron

(Avec AFP)

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.