Accéder au contenu principal
France / Cybercriminalité

Le hacker franco-israélien Ulcan renvoyé aux assises en France

Ulcan, adepte du piratage de sites pro-palestiniens ou de médias, avait multiplié les représailles contre le site Rue89, mécontent du portrait qui lui avait été consacré (Image d'illustration).
Ulcan, adepte du piratage de sites pro-palestiniens ou de médias, avait multiplié les représailles contre le site Rue89, mécontent du portrait qui lui avait été consacré (Image d'illustration). Thomas Trutschel/Photothek via Getty Images
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Un pirate informatique franco-israélien sera jugé prochainement en France. Grégory Chelli, 36 ans, connu sous le pseudonyme de Ulcan, devra répondre devant la cour d’assises de « violences volontaires avec préméditation ayant entraîné la mort sans intention de la donner ». C’est la conséquence d’une série d’appels téléphoniques malveillants.

Publicité

Ulcan s’attaquait par téléphone à des journalistes français ou à leurs proches. À l’été 2014, le Franco-Israélien appelle les parents d’un journaliste du site d’information Rue 89 et il leur fait croire à la mort de leur fils.

Puis il appelle la police, se fait passer pour un tueur retranché au domicile du couple, déclenchant une spectaculaire opération des forces de l’ordre aux abords du domicile.

Quelques jours plus tard, une crise cardiaque terrasse le père de famille visé par ces canulars extrêmes. La famille porte plainte. Elle estime que le harcèlement est à l’origine du décès.

Une demande d’extradition est lancée, carUlcan, de son vrai nom Grégory Chelli, réside en Israël. Son futur procès pourrait donc se dérouler en son absence.

Le trentenaire se définit comme un militant pro-Israël, pirate informatique, il a pris pour cible plusieurs médias français, ce qui lui vaut d’être poursuivi dans une autre procédure, pour laquelle il a été entendu en 2015, en Israël, par des enquêteurs français.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.