Accéder au contenu principal
France / Russie

Édouard Philippe et Dmitri Medvedev relancent le dialogue franco-russe au Havre

Au Havre, ville dont il a été maire, Edouard Philippe a joué les guides touristiques pour Dmitri Medvedev.
Au Havre, ville dont il a été maire, Edouard Philippe a joué les guides touristiques pour Dmitri Medvedev. LOIC VENANCE / POOL / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Le Premier ministre français Édouard Philippe a reçu ce lundi 24 juin son homologue russe Dmitri Medvedev au Havre. Une façon de relancer le dialogue avec Moscou après plusieurs années de différends et de sanctions réciproques.

Publicité

Avec notre envoyé spécial au Havre, Julien Chavanne

Le thermomètre n’affichait qu’une petite vingtaine de degrés sous la pluie, mais Édouard Philippe et Dmitri Medvedev ont quand même tombé la veste. Si l'on est encore loin de la canicule, les deux hommes ont voulu montrer que la température remontait entre Paris et Moscou.

Ensemble, ils ont visité quelques-uns des lieux emblématiques du Havre, cette ville dont le Premier ministre fut maire : la bibliothèque Nemeyer, la capitainerie, le musée d’art moderne. Édouard Philippe a joué au guide touristique pour se rapprocher de son homologue. L’objectif était surtout d’ouvrir un nouvel espace de discussion entre les deux pays. « Le président de la République Emmanuel Macron a considéré que la qualité du dialogue gagnerait si nous pouvions créer de nouveaux espaces de dialogue », a expliqué le chef du gouvernement français.

Un nouveau format, car les canaux existants sont gelés par les sanctions des Occidentaux. Du jamais vu même pendant la guerre froide, regrette Dmitri Medvedev : « Ce n’est pas pour rien qu’on dit aujourd’hui que la situation dans le monde est parfois pire que pendant la guerre froide. Pourquoi ? Parce qu’il n’y a pas de communication. Quand il n’y a pas de communication, il n’y a pas de confiance et sans confiance impossible de résoudre nos problèmes. »

Syrie, Iran, Ukraine, Français emprisonnés en Russie : les sujets difficiles ont été abordés, mais sans aboutir à des avancées. L’essentiel était de préserver le contact. Dmitri Medvedev a d’ailleurs invité en retour Édouard Philippe à venir visiter Saint-Pétersbourg.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.