Accéder au contenu principal
France

Déremboursement de l’homéopathie: 1300 emplois menacés selon les industriels

L'homéopathie ne sera plus remboursée à partir de 2021.
L'homéopathie ne sera plus remboursée à partir de 2021. Getty Images
Texte par : RFI Suivre
2 mn

L’homéopathie ne sera plus remboursée. La décision a été annoncée mardi 9 juillet par la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, qui suit ainsi l’avis de la Haute autorité de santé. Cette décision a été saluée par des médecins opposés à cette pratique, mais bien sûr dénoncée par les médecins homéopathes. Et les laboratoires Boiron, leader du marché, ont exprimé leur mécontentement, soutenus en cela par certaines figures politiques.

Publicité

Pour tenter de faire passer la pilule, le déremboursement de l'homéopathie sera progressif : le taux de remboursement par la sécurité sociale passera de 30% à 15% en 2020. Puis à partir de 2021, les granules ne seront plus du tout prises en charge. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, médecin elle-même, s’est rangée à l’avis de la Haute autorité de santé (HAS), rendu il y a 10 jours. Selon cet organisme, les produits homéopathiques n’ont pas une efficacité suffisante pour justifier un remboursement.

Pour la ministre, la période de transition d’un an permettra d’accompagner les patients et laissera le temps aux industriels de s’organiser. Des industriels sont vent debout contre cette mesure ; au moins 1 300 emplois seraient menacés en France selon eux. Le groupe français Boiron, leader mondial du marché, a dénoncé une décision qui va à l’encontre d’une pratique « éminemment populaire ». Selon un sondage, plus de la moitié des Français ont eu recours plusieurs fois à cette médecine dite douce.

Des élus ont regretté que ne soit pas maintenu au moins un remboursement de 15%, tel Gérard Collomb, maire de Lyon, ville berceau de Boiron, ou Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, où le groupe est également implanté. Agnès Buzyn dit quant à elle assumer une décision impopulaire, au nom de la réalité scientifique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.