Accéder au contenu principal
France

CAN 2019: l'Algérie en demi-finales, une fête qui dégénère en France

Deux magasins situés à proximité des Champs-Elysées à Paris ont été pillés par plusieurs dizaines de personnes en marge d'un rassemblement festif après la victoire de l'équipe de football d'Algérie lors de la Coupe d'Afrique des nations (CAN).
Deux magasins situés à proximité des Champs-Elysées à Paris ont été pillés par plusieurs dizaines de personnes en marge d'un rassemblement festif après la victoire de l'équipe de football d'Algérie lors de la Coupe d'Afrique des nations (CAN). DOMINIQUE FAGET / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Après la victoire de l'Algérie face à la Côte d'Ivoire aux tirs au but jeudi 11 juillet, des milliers de supporters se sont réunis à travers l'Hexagone pour célébrer la qualification pour les demi-finales de la CAN. Une soirée marquée par la mort d'une mère de famille, des échauffourées et plusieurs dizaines d'interpellations.

Publicité

Si les regroupements de supporters de l'Algérie en France ont été en majorité festifs, ils ont tourné au drame à Montpellier, où un supporter de 21 ans a perdu le contrôle de son véhicule et fauché une famille. La mère de 42 ans a été tuée, son bébé grièvement blessé. Le jeune homme a été placé en garde à vue pour « homicide involontaire et blessures involontaires ».

À Marseille, où quelque 9 000 personnes étaient réunies, les forces de l'ordre ont fait usage de lacrymogène pour contenir la foule et une dizaine de policiers ont été légèrement blessés. À Tours, dans le centre de la France, un drapeau français a été dégradé et remplacé par un drapeau algérien.

À Paris, alors que 3 000 supporters célébraient la victoire sur les Champs-Élysées, de petits groupes ont pillé deux magasins de moto vers minuit. Une heure plus tard, d'autres vitrines ont été brisées et des échauffourées ont eu lieu entre forces de l'ordre et lanceurs de projectiles. Suite à ces incidents dans la capitale, 40 personnes ont été placées en garde à vue dont 10 mineurs pour des feux et des jets de projectile et plus de 50 vidéo-verbalisations pour des infractions au Code de la route ont aussi été enregistrées. Au total, ce sont 74 personnes qui ont été interpellées sur l'ensemble du territoire.

►À lire aussi : CAN 2019: l’Algérie en demies après un match formidable face à la Côte d’Ivoire

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.