Accéder au contenu principal
France

Privatisation d'ADP: les gauches veulent mobiliser sur le référendum

Des «gilets jaunes» opposés au projet de privatisation d'ADP manifestent devant l'Assemblée nationale, en mars 2019.
Des «gilets jaunes» opposés au projet de privatisation d'ADP manifestent devant l'Assemblée nationale, en mars 2019. Philippe LOPEZ / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Ce week-end, à l'appel de la France insoumise, plusieurs actions sont prévues dans tout le pays pour encourager les citoyens à signer la pétition ouvrant la voie au référendum d'initiative partagée concernant la privatisation du groupe aéroports de Paris. À l'heure actuelle, le compteur des signatures s'élève à un peu plus de 500 000, alors que pour mettre en place ce référendum, il en faudrait presque dix fois plus. Les initiateurs de ce référendum réclament d'ailleurs que les citoyens soient mieux informés sur les démarches à effectuer pour signer.

Publicité

Faire signer le référendum d'initiative partagée à un maximum de citoyens, c'est l'objectif des militants de la France insoumise. Tout le week-end, une campagne contre la privatisation du groupe aéroports de Paris est menée par les militants et les élus.

Un mois jour pour jour après l'ouverture de la plateforme permettant de signer, force est de constater que les Français ne sont pas informés sur la procédure à suivre.

Pour ce faire, le parti de Jean-Luc Mélenchon a installé des stands partout sur le territoire et diffuse tracts, autocollants ou autres affiches. Des réunions sont également organisées dans plusieurs villes de France pour faire, d'après un des élus du mouvement, « de la pédagogie auprès des citoyens ».

La France insoumise n'est pas le seul parti à s'inquiéter la mobilisation des Français autour de ce référendum. La semaine dernière, une trentaine de parlementaires socialistes, communistes et écologistes se sont réunis devant le ministère de l'Intérieur. Ils souhaitent que les citoyens soient mieux informés sur le déroulement de ce référendum d'initiative partagée.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.