Accéder au contenu principal
France / Pollution

Pollution au plomb à Notre-Dame: la mairie de Paris tente de rassurer

Une vue montre le toit endommagé de Notre-Dame de Paris pendant les travaux de restauration, trois mois après l'incendie qui a dévasté la cathédrale de Paris, le 14 juillet 2019.
Une vue montre le toit endommagé de Notre-Dame de Paris pendant les travaux de restauration, trois mois après l'incendie qui a dévasté la cathédrale de Paris, le 14 juillet 2019. REUTERS/Philippe Wojazer/File Photo
Texte par : RFI Suivre
4 mn

L’incendie de Notre-Dame a été un énorme choc pour les Français. Risque-t-il aussi de se traduire par une crise sanitaire à cause des fortes quantités de poussières de plomb qu’il a dégagées ? Des associations et le syndicat CGT le redoutent. Les autorités, elles, se veulent rassurantes, plus de 160 enfants ont été dépistés depuis l'incendie, selon un bilan publié ce mardi.

Publicité

De nouveaux relevés de la contamination au plomb autour de la cathédrale ont été publiés ce mardi 6 août. Le nombre d'enfants dépistés a doublé en juillet et se monte désormais à 164, selon le bilan publié ce mardi par l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France (ARS).

Parmi les nouveaux enfants testés, six se situent dans le « seuil de vigilance »  et un dépasse le seuil de déclaration obligatoire de saturnisme sans qu'on puisse l'attribuer avec certitude à la pollution causée par l'incendie, explique le directeur de l'ARS.

Trois écoles en dehors de ce périmètre qui présentent des taux de plomb préoccupants seront nettoyées d’ici la fin du mois, selon la mairie de Paris. La dépollution se fera aussi, dès cette semaine et sous la responsabilité de l’État, aux abords immédiats de l’édifice, là où les concentrations de plomb restent importantes.

À lire aussi : Pollution au plomb: un collectif veut le confinement du chantier de Notre-Dame

Pas besoin de mettre Notre-Dame « sous cloche », l’opération se fera à l’air libre, car selon la mairie il n’y a pas d’inquiétude vitale. Par précaution, aussi bien la ville de Paris que l’Agence régionale de santé encouragent toutefois les personnes vivant et travaillant à proximité de la cathédrale à se soumettre à un examen permettant de déterminer le taux de plomb dans le sang.

Les riverains ne sont pas inquiets

Cette éventuelle contamination provenant de poussières de plomb est très dangereuse pour les enfants, et pourtant elle ne semble pas alarmer les riverains.

Je suis plus inquiète de la pollution de Paris que du plomb. […] On a eu une maman qui s’est inquiétée, on a eu une prescription et c’était un traitement homéopathique.

Reportage dans le quartier de la cathédrale Notre-Dame

À lire aussi : Pollution au plomb à Notre-Dame: l’association Robin des Bois porte plainte

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.