Accéder au contenu principal
France / Guadeloupe

La lutte contre les sargasses au menu du voyage d'Édouard Philippe en Guadeloupe

Les algues sargasses représentent un fléau pour l’économie, une menace pour la biodiversité et un cauchemar pour les riverains des plages envahies.
Les algues sargasses représentent un fléau pour l’économie, une menace pour la biodiversité et un cauchemar pour les riverains des plages envahies. RFI/Agnès Rougier
Texte par : RFI Suivre
4 mn

Édouard Philippe est à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe, ce samedi. Il vient clore une conférence internationale sur les sargasses, ces algues brunes qui polluent les côtes des Caraïbes. Le Mexique, les États-Unis, la République dominicaine, le Costa Rica seront également présents.

Publicité

Une « alliance internationale » contre le fléau des sargasses. Voilà ce qu'aimerait mettre sur pied Édouard Philippe qui a donc décidé de faire le déplacement en personne en Guadeloupe.

Preuve de l'importance que Paris accorde aux problèmes que connaissent les Antilles et en particulier au sujet des sargasses qui prolifèrent depuis une dizaine d'années, provoquant des émanations toxiques.

Face à ces échouements massifs, il faut agir tous ensemble en concertation estime l'exécutif français qui va proposer des « réponses opérationnelles », concrètes sur la détection en amont et le ramassage de ces algues.

Le projet français prévoit aussi une mise en commun des connaissances scientifiques car pour l'heure, ce phénomène reste assez mystérieux. Sans doute causé par plusieurs facteurs, il a des conséquences sanitaires, économiques et sociales très importantes.

Ce week-end, en Guadeloupe, Édouard Philippe va demander aux pays concernés de signer une « déclaration politique » dans laquelle tous s'engagent à redoubler d'efforts ensemble pour lutter contre les sargasses.


Témoignage

Sur l'île paradisiaque de Marie-Galante, Myry Dumeige tient l'hôtel La rose du brésil. Elle reproche à l'Etat la gestion de la crise depuis 2 ans.

Tout est pollué (...) Des gens sont tombés malades, des gens sont morts. On ne peux plus vivre dans ces zones mais en même temps on n'a plus d'autre choix...

Myry Dumeige

À réécouter : La sargasse en Martinique, l'algue qui pourrit la vie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.