Accéder au contenu principal
France / Justice

Accusations d’Adèle Haenel: ouverture d’une enquête pour «agressions sexuelles»

Le parquet de Paris a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête préliminaire après les déclarations de l'actrice française Adèle Haenel, qui a raconté avoir été victime lorsqu'elle était adolescente.
Le parquet de Paris a annoncé mercredi avoir ouvert une enquête préliminaire après les déclarations de l'actrice française Adèle Haenel, qui a raconté avoir été victime lorsqu'elle était adolescente. Laurent Emmanuel / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour « agressions sexuelles » à la suite du témoignage d'Adèle Haenel. L'actrice accuse le réalisateur Christophe Ruggia de l'avoir agressée sexuellement lorsqu'elle avait entre douze et quinze ans. Une accusation appuyée par une longue enquête de nos confrères de Mediapart.

Publicité

Adèle Haenel avait déclaré ne pas faire confiance à la justice. Raison pour laquelle l'actrice a décidé de ne pas porter plainte à la suite de son témoignage.

C'est donc la justice qui vient à elle avec l'ouverture d'une enquête préliminaire par le parquet de Paris. Celle-ci a été confiée à l'Office central de la répression des violences aux personnes (OCRVP). Ce sera à ses enquêteurs de déterminer ce qu'il s'est passé sur le tournage du film Les diables et durant les années qui ont suivies.

À écouter aussi : Caroline De Haas: «La vie d’Adèle Haenel ne sera plus la même, parce qu’elle a eu le courage de parler»

Adèle Haenel et l'enquête très fouillée de Mediapart accusent en effet Christophe Ruggia, le réalisateur du film, d'emprise exercée sur elle, de harcèlement sexuel permanent et d'attouchements répétés alors qu'elle avait entre 12 et 15 ans.

De son côté, le réalisateur se défend ce mercredi dans une lettre ouverte. Il écrit regretter avoir joué le rôle de Pygmalion, - c'est son terme -, auprès d'Adèle Haenel, mais nie tout attouchement.

À lire aussi : Adèle Haenel lève le voile sur l’omerta dans le cinéma français

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.