Accéder au contenu principal
France

Mal-logement en France : le DAL réveille le repas de Noël

Le DAL, association qui lutte contre le mal-logement dénonce l'importance du nombre de logements vacants, 3,1 millions en 2019 selon l’INSEE. (photo d'illustration)
Le DAL, association qui lutte contre le mal-logement dénonce l'importance du nombre de logements vacants, 3,1 millions en 2019 selon l’INSEE. (photo d'illustration) ©In Pictures Ltd./Corbis via Getty Images
Texte par : RFI Suivre
3 mn

C'est devenu une tradition du jour de Noël, depuis 10 ans, le collectif du DAL (Droit au logement) organise un rassemblement pour alerter sur l'état du mal-logement. Cette année, la France compte 3,1 millions de logements vides, un record d'après l'INSEE.

Publicité

« Et plus on va continuer comme ça, et plus il y a des gens qui vont crever dans la rue ! », explique le DAL.

Ils sont plusieurs dizaines réunis face au ministère du Logement. Merci Poussaissi est venu avec ses trois jeunes enfants. Cela fait six ans qu’ils attendent un logement social. Pour l’instant, ils se contentent d’un studio de quinze mètres carrés« Les toilettes sont petites, la salle de bain est petite. Tout est petit ! », précise l'un des enfants de Merci, qui dort dans la même pièce que ses parents. « C’est difficile, car il y a mon lit, les lits des enfants. C’est trop petit ! », précise sa mère.

Shama vit avec sa fille de seize ans dans une chambre d’hôtel en banlieue. « C’est petit, elle ne peut pas réviser. Si moi je suis par exemple dans le couloir, elle ne peut pas descendre, il faut qu’elle reste sur le lit ». Impossible pour cette mère et sa fille de se croiser dans la même pièce, elles trouvent d'ailleurs leur situation injuste face au nombre de logements vides en France.

Le nombre de logements vacants ne cesse de grimper 

Ce qui révolte Jean-Baptiste Eyraud, fondateur du DAL, c’est le nombre de logements vacants en France, en forte hausse : « Il y a 3,1 millions de logements vacants, soit un million de plus qu’il y a 10 ans. Il y en a 100 000 de plus chaque année. On est dans une situation catastrophique, on s’enfonce dans la crise du logement ».

En conséquence le DAL propose que plus de logements sociaux soient construits dès 2020. Une demande formulée chaque Noël depuis maintenant 10 ans. « Et qu’est-ce qu’on veut ? Des logements ! Pour qui ? Pour nous ! Pour quand ? Tout de suite ! Solidarité avec les mal-logés ! », ne cesse de clamer l'association Droit au logement.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.