Accéder au contenu principal
France

2020: la droite Jacob a-t-elle de l’avenir?

Le président des Républicains, Christian Jacob, le 19 septembre 2019.
Le président des Républicains, Christian Jacob, le 19 septembre 2019. AFP

2020 sera-t-elle l’année de la renaissance de la droite ? Le chemin est encore long, mais après un début de quinquennat Macron difficile pour le parti et la claque des européennes (seulement 8,48% des voix), Les Républicains (LR) semblent retrouver un peu d’oxygène. En ligne de mire : les municipales. Avec à la barre, un nouveau patron : Christian Jacob.

Publicité

Et si Christian Jacob était le capitaine que la droite attendait pour sortir de la tempête ? Le nouveau patron des LR a en tout cas réussi ses premières manoeuvres. Les élus sont unanimes : « avec Christian, c’est le retour du travail collectif ».

Les élus séduits par la méthode Jacob

Le retour du travail avec, par exemple, l’élaboration d’un contre-projet retraite présenté juste avant la trêve de Noël. Un texte sur lequel ont planché des élus de la droite au sens large. « Nouvelle preuve que nous sommes de retour », se félicite l’étoile montante du parti Aurélien Pradié. Poussé par Christian Jacob, le député a par ailleurs offert à la droite sa première victoire à l'Assemblée nationale en deux ans grâce à un texte sur les violences faites aux femmes adopté à la quasi-unanimité, coiffant au poteau le gouvernement.

Retour aussi du collectif. Plusieurs figures qui avaient fui le parti sous la présidence Wauquiez ont refait leur apparition rue de Vaugirard (siège du parti), comme François Baroin. Les communications ont par ailleurs été rétablies, même si elles restent officieuses, avec Xavier Bertrand et Valérie Pécresse. « Christian était le seul à pouvoir remettre tout le monde autour de la table », s'enthousiasme le patron des députés LR, Damien Abad.

Des élections municipales en forme de test

La méthode Christian Jacob fera-t-elle revenir les électeurs ? C’est toute la question. Le premier test aura lieu en mars, aux municipales. « Une étape immanquable avant toute candidature crédible de la droite en 2022, et pour l’instant on en est loin », analyse, lucide, un proche du capitaine Jacob qui garde en mémoire la claque prise aux Européennes, quand le grand parti de droite française n’avait récolté… que 8,48% des voix.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.