Accéder au contenu principal

Cinq nouveaux cas de coronavirus confirmés en France

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a confirmé, le samedi 8 février 2020, que cinq nouveaux cas de coronavirus avaient été détectés en France.
La ministre de la Santé Agnès Buzyn a confirmé, le samedi 8 février 2020, que cinq nouveaux cas de coronavirus avaient été détectés en France. REUTERS/Alain Jocard/Pool
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Cinq nouveaux cas « sans signe de gravité » de coronavirus –4 adultes et un enfant– ont été confirmés en France, a indiqué, ce samedi 8 février, la ministre de la Santé. Il s'agit d'un ressortissant britannique, de retour de Singapour, qui, en séjournant en Haute-Savoie, a contaminé quatre autres personnes.

Publicité

Ces nouveaux cas poussent à onze le nombre de personnes contaminées en France. Cinq Britanniques, qui séjournaient dans un chalet en Haute-Savoie, ont été infectés par le coronavirus, a indiqué ce samedi 8 février la ministre de la Santé, Agnès Buzyn. Quatre adultes et un enfant sont malades mais leur état de santé ne présente « aucun signe de gravité », a précisé la ministre.

Les cinq patients ont été contaminés par un ressortissant britannique qui était de retour d’un voyage à Singapour et qui séjournait dans le même chalet qu’eux. Au total, 11 personnes, incluant les personnes du chalet et d’autres « contacts proches » ont été hospitalisées dans des établissements de Lyon, Saint-Étienne et Grenoble. Le Britannique à l’origine de la contamination est, lui, retourné au Royaume-Uni.

Cette contamination a eu lieu sous forme de « cluster », ont indiqué les autorités. Il s’agit d’un regroupement de personnes contaminées par un « cas initial ».

Une enquête ouverte

Selon Etienne Jacquet, le maire de la commune des Contamines-Montjoie, où la contamination a eu lieu, « L'ARS (agence régionale de la santé) a fait procéder à une désinfection des chalets et se charge de trouver tous les cas contact ». Un numéro vert ainsi qu’une « cellule de crise » ont été mis en place, notamment pour rassurer les touristes en cette période de vacances scolaires.

De leur côté, les autorités sanitaires françaises et singapouriennes ont ouvert une enquête afin de déterminer l’origine de la contamination et vérifier si d’autres personnes pourraient être infectées. Pour l’instant, les enquêteurs s’intéressent à une réunion professionnelle qui a eu lieu dans un hôtel de Singapour. « 94 étrangers » étaient présents, selon le professeur Jérôme Salomon, directeur général de la Santé.

Deux écoles temporairement fermées

Deux écoles seront temporairement fermées la semaine prochaine par mesure de précaution. « Il y a un enfant de neuf ans qui a séjourné dans deux établissements scolaires, en particulier celui de Contamines, où il est résident, et qui a été dans une école à Saint-Gervais l'espace d'une journée pour des cours de français », a précisé Jean-Yves Grall, le directeur de l'agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes. 

(avec AFP)

► À lire aussi: Le coronavirus 2019-nCoV en 7 points

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.