Accéder au contenu principal

Une ONG épingle 25 multinationales françaises pour leur inaction climatique

Le charbon et les énergies fossiles est encore financé par de nombreuses multinationales françaises.
Le charbon et les énergies fossiles est encore financé par de nombreuses multinationales françaises. AFP Photos/MUJAHID SAFODIEN
Texte par : RFI Suivre
2 min

Les entreprises françaises sont tenues par la loi de prendre part à la lutte contre le changement climatique. Mais selon une étude publiée lundi par l’ONG Notre Affaire à Tous portant sur 25 multinationales françaises, c’est loin d’être le cas.

Publicité

En France, la loi sur le devoir de vigilance et d’autres textes de loi stipulent qu’elles doivent faire preuve de transparence et d’ambition pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre. Pourtant l’étude publiée lundi 2 mars par l’ONG Notre Affaire à Tous révèle l’inverse.

Cette étude compare 25 entreprises multinationales françaises et établit un classement des pires élèves. Tout en haut du podium, ce sont Air Liquide, Total et Natixis.

L’ONG a décidé aussi de rappeler ces entreprises à l’ordre dans une lettre envoyée ce lundi. Les PDG de 25 entreprises vont donc recevoir ces jours-ci un courrier qui pointe leurs mauvaises pratiques climatiques.

Marie Toussaint est juriste et fondatrice de l’ONG Notre Affaire à Tous et elle explique comment fonctionnent ces entreprises par rapport aux enjeux climatiques : « Plusieurs entreprises ne parlent même pas du climat dans leurs rapports. Et puis d’autres prétendent qu’elles agissent pour le climat. Par exemple, des entreprises comme EDF ou comme ENGIE, qui cèdent leurs parts de charbon, plutôt que de mettre fin à leurs activités dans le charbon. Donc dans les rapports des grandes entreprises françaises, aujourd’hui, ce que l’on voit, c’est plein de jeux – de jeux de cache-cache –, de manipulations… Des chiffres et des informations pour cacher le fait qu’ils ne sont pas en train de réduire réellement les émissions de gaz à effet de serre. »

Huit fois les émissions de la France

Ces entreprises finalement émettent énormément de gaz à effet de serre, souligne Paul Mougeolle, juriste et auteur de cette étude qui compare les pires élèves : « Dans notre étude, les 25 entreprises multinationales françaises sont responsables d’environ plus de 3 000 millions de tonnes, ce qui représente environ huit fois les émissions territoriales de la France. »

►À écouter aussi : C'est pas du vent - Green Blood : les coulisses de l'industrie minière

Et si les entreprises ne font pas ce qu’il faut, elles savent ce qui les attend. C’est écrit dans la lettre : « Sur le fondement des dispositions de l’article L225-102… », en cas d’inaction, l’ONG Notre Affaire à Tous les attaquera en justice.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.