Accéder au contenu principal

Coronavirus: comment éviter l'engorgement des hôpitaux en France?

Un homme porte un masque de protection alors qu'il marche devant une pancarte indiquant des consultations sur la maladie à coronavirus (COVID-19) à l'entrée de l'hôpital de Vannes, France, le 10 mars 2020.
Un homme porte un masque de protection alors qu'il marche devant une pancarte indiquant des consultations sur la maladie à coronavirus (COVID-19) à l'entrée de l'hôpital de Vannes, France, le 10 mars 2020. REUTERS/Stephane Mahe
Texte par : RFI Suivre
3 mn

En France, le président Emmanuel Macron a annoncé le 12 mars la fermeture des crèches, des écoles et des collèges tout en incitant fortement la population à rester chez elle. Le seul objectif désormais est de laisser le plus de temps possible aux hôpitaux pour s'organiser et éviter à tout prix l'engorgement.

Publicité

Selon les estimations, 15 % des cas de Covid-19 sont sévères et nécessitent une hospitalisation. Si cette dynamique continue, elle peut très rapidement engorger les hôpitaux français, d'autant plus que l'épisode de grippe saisonnière n'est toujours pas terminé.

Les fermetures d'écoles doivent permettre d'éviter cet engorgement, ainsi que les gestes simples comme se laver les mains, éviter les contacts rapprochés et tousser dans son coude. Cela semble anodin mais si l'ensemble d'une population respecte ces conseils, l'effet est très important sur la maladie.

Priorité aux cas graves

De leur côté, le Samu, les médecins de ville et l'hôpital s'organisent pour faire face à un afflux de malades. Étudiants et retraités sont mis à contribution pour prêter main-forte.

Il faut également s'assurer que l'on dispose d'assez de lits. Toutes les interventions non-urgentes sont donc repoussées à après la crise. Pour la même raison, les cas bénins de coronavirus ne seront plus hospitalisés mais isolés à domicile. La priorité est désormais donnée aux cas graves.

► À lire aussi Face à la progression du coronavirus, la France fourbit ses armes sanitaires

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.