Accéder au contenu principal

Coronavirus: l’armée française engagée contre l’épidémie dans ses opérations extérieures

Soldats français de l'opération Barkhane au Mali.
Soldats français de l'opération Barkhane au Mali. Reuters
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Dans le cadre de l’opération Résilience, les armées, engagées dans la lutte contre le coronavirus, n’agissent pas que sur le territoire métropolitain. Elles sont également engagées dans plusieurs départements ultramarins où l’expansion rapide de la pandémie est redoutée.

Publicité

Aucune règle uniforme n’a été édictée pour les armées. Les unités continuent de s’entraîner. Néanmoins, partout, les tâches ont été adaptées afin d’éviter les concentrations de personnel. Dans la Marine nationale, par exemple, la séance de sport quotidienne collective est désormais individuelle.

L’armée se convertit aussi à la télémédecine. Le service de santé des armées a mis en place un service de téléconsultation médicale pour mieux traiter en son sein l’évolution du coronavirus.

Des confinements avant et après les opérations extérieures

Le théâtre extérieur sahélien vit lui aussi à l’heure du Covid-19. Pour les renforts et les rapatriements, des confinements de quatorze jours pré et post-opérations extérieures devraient prochainement voir le jour sur la base de Miramas.

Officiellement, aucun cas de coronavirus n’a été enregistré au sein de la force Barkhane. La menace de la pandémie modifie donc sensiblement la vie des soldats. Les seuls, pour le moment, à ne pas être infectés par le Covid-19 sont les sous-mariniers.

Il est fort probable, par exemple, que les personnels des sous-marins nucléaires, partis il y a plusieurs semaines pour des missions de soixante-dix jours n’aient – comme le veut la règle à bord –, que partiellement été informés du confinement imposé en France.

►À lire aussi : Coronavirus en France: Macron mobilise l'armée en lançant l'opération «Résilience»

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.