France: Macron appelle à aborder le déconfinement avec «pragmatisme et bonne volonté»

Le président Emmanuel Macron à l'Élysée, à Paris, ce lundi 4 mai 2020.
Le président Emmanuel Macron à l'Élysée, à Paris, ce lundi 4 mai 2020. REUTERS/Gonzalo Fuentes

À une semaine de la date prévue pour le début du déconfinement et alors qu’Édouard Philippe était lundi après-midi au Sénat pour présenter le plan de l’exécutif, Emmanuel Macron s’est exprimé de l’Élysée pour expliquer les enjeux de la « nouvelle étape » qui va débuter.

Publicité

Emmanuel Macron a essayé de rassurer et en même temps de prévenir les Français : « Nous devons apprendre à vivre avec le virus, a-t-il insisté. Et nous devrons le faire aussi longtemps qu'il n'a pas ou disparu spontanément ou que nous n'avons pas un traitement stable ou un vaccin. C'est une nécessité de vivre avec le virus et d'accepter aussi que le confinement ne vas pas être un état qu'on peut prolonger à l'infini. »

Le déconfinement, selon le chef de l'État, « ça n'est pas un retour à la normale, c'est une nouvelle étape ». Une nouvelle étape qui suscite beaucoup de méfiance et de critiques, analyse Valérie Gas. Notamment de la part des maires à propos de l’organisation de la réouverture des écoles, mais dont Emmanuel Macron veut montrer qu’elle est sous contrôle en affirmant qu’il faut l’aborder avec organisation, méthode et calme.

« Je comprends toutes les inquiétudes, mais on va les règler à chaque fois au bon niveau. Il y a parfois des inquiétudes qui se règlent localement, il y en a d'autres qui se règlent nationalement. Et il faut le faire avec beaucoup de pragmatisme et de bonne volonté. C'est çà l'esprit qui est le notre. Donc, moi je veux rassurer nos concitoyens. Nous prendrons la décision dans ses détails pour jeudi. On fera les choses en bon ordre partout sur notre territoire. »

Emmanuel Macron veut reprendre l’initiative. Il doit d’ailleurs se rendre ce mardi dans une école élémentaire à Poissy dans les Yvelines avant d’échanger en visioconférence avec des maires du département pour bien montrer qu’il est sur le pont et qu’il consulte jusqu’au bout.

► À lire aussi : Covid-19: la France a-t-elle été à la hauteur?

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Suivez toute l'actualité internationale en téléchargeant l'application RFI