Accéder au contenu principal

Déconfinement en France: les restrictions largement assouplies

Le Premier ministre, Édouard Philippe, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, le 28 mai 2020.
Le Premier ministre, Édouard Philippe, et le ministre de la Santé, Olivier Véran, le 28 mai 2020. Philippe Lopez/Pool via REUTERS
Texte par : RFI Suivre
9 mn

En France, grâce au ralentissement de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement lance l'acte II du déconfinement en assouplissant largement les restrictions sur les déplacements, les cafés et restaurants et les parcs à partir du 2 juin. Par ailleurs, il n'y a plus de département ou de région en rouge sur la carte de France du déconfinement. Les départements d'Île-de-France, Guyane et Mayotte passent à l'orange.

Publicité

Sous forte pression pour desserrer l'étau, et au vu d'une situation sanitaire encourageante, Édouard Philippe et son gouvernement ont présenté ce jeudi 28 mai l'acte II du déconfinement, qui donne lieu à des assouplissements à partir du mardi 2 juin. « Les résultats sont bons sur le plan sanitaire [...] et la vitesse de progression du virus est sous contrôle », a annoncé le Premier ministre, qui s'est aussi félicité d'en être « un peu mieux que là où nous espérions en être ». Il s'est aussi déclaré favorable à une réouverture des frontières intérieures de l'Europe le 15 juin.

Le taux de reproduction du coronavirus est désormais inférieur à 1 sur la majeure partie du territoire français, soit le seuil en deçà duquel une personne contaminée contamine à son tour moins d'une personne, entraînant de fait un recul de l'épidémie, a précisé le ministre de la Santé, Olivier Véran.

On peut se satisfaire des annonces que nous avons eues aujourd'hui et c'est en effet une étape importante.

Jean-Virgile Crance, président du Groupement national des chaînes hôtelières et vice-président de la Confédération des acteurs du tourisme.

« La liberté va redevenir la règle et l'interdiction l'exception », a affirmé Édouard Philippe. « Nous restons prudents et nous ne pouvons courir le risque de la désinvolture », a-t-il cependant prévenu, avant d'ajouter que « le pays va devoir se battre contre l'impact d'une récession historique ». Le nombre de personnes inscrites à Pôle emploi qui n'ont pas travaillé du tout en avril a augmenté de plus de 800 000 par rapport à mars, « c'est malheureusement historique », a déclaré le chef du gouvernement.

► Ce qui change dans la phase II du déconfinement :

♦ Fin de la limite de déplacement de 100 km à partir du 2 juin.

♦ Les lycées vont rouvrir dans tous les départements classés verts, c'est-à-dire sur tout le territoire à l'exception de l'Île-de-France, Mayotte et la Guyane. Toutes les écoles et collèges seront ouverts en juin, a précisé le ministre de l'Éducation, Jean-Michel Blanquer. Il n'y aura pas cette année d'épreuve orale de baccalauréat de français pour les lycéens de Première.

♦ L'application de traçage StopCovid sera disponible gratuitement et anonymement à compter du mardi 2 juin.

♦ Réouverture des parcs et jardins en zone orange, notamment à Paris, à partir du 2 juin. Il y aura toutefois des « contraintes spécifiques dans les zones de vigilance orange », comme le maintien de la limitation des rassemblements à dix personnes.

♦ Musées et monuments rouverts dès le 2 juin, port du masque obligatoire. Piscines, gymnases et salles de sport rouvriront le 2 juin en zone verte, le 22 juin en zone orange.

♦ Les cafés et restaurants vont pouvoir rouvrir à partir du 2 juin en zone verte avec certaines restrictions de distanciation sociale. En zone orange comme en Île-de-France et à Mayotte, seules les terrasses seront autorisées à rouvrir.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.