Accéder au contenu principal

Coronavirus: en France, la commission d'enquête de l'Assemblée ouvre ses travaux

Arrivée d'un malade atteint de Covid-19 en gare de Bordeaux Saint-Jean, le 3 avril 2020 (illustration).
Arrivée d'un malade atteint de Covid-19 en gare de Bordeaux Saint-Jean, le 3 avril 2020 (illustration). AFP / Nicolas Tucat
Texte par : RFI Suivre
3 min

Le coup d’envoi des travaux de la commission d’enquête sur la gestion de la crise du Covid-19 a été donné à l’Assemblée nationale ce mercredi. Très sévère depuis le début de la pandémie, c’est le député LR Eric Ciotti qui a été nommé rapporteur général. Objectif de la droite, tirer à boulets rouges sur le gouvernement et sa gestion des masques, des tests et de la maladie dans les établissements pour personnes âgées.

Publicité

« Sur les masques, le gouvernement n’a pas dit la vérité ! ».

C’est Eric Ciotti, député des Alpes maritimes et particulièremet virulent ces dernières semaines, qui a été choisi par Les Républicains pour porter le fer pendant les six mois de travail de la commission. Il en sera la rapporteur. La commission succède à la mission d’information de la conférence des présidents de l’Assemblée nationale, installée depuis le mois d’avril. Elle va passer au crible la stratégie de prévention et la gestion de la crise sanitaire du gouvernement. 

Composée d’une trentaine de membres de tous les groupes politiques, elle disposera de pouvoirs importants pour enquêter, dont le droit de convoquer sous peines de sanctions pénales.

Dans le viseur de l’opposition, l’ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, aujourd'hui en campagne pour les élections municipales à Paris, son successeur Olivier Véran mais aussi le Premier ministre. Les candidats aux municipales, dont Edouard Philippe au Havre ne seront toutefois pas auditionnés avant le second tour le 28 juin prochain.

À lire aussi Covid-19: la France a-t-elle été à la hauteur ?

« Il ne s’agit pas de faire de cette commission un tribunal populaire, mais de dégager des responsabilités » explique Damien Abad. Le patron des députés LR et vice-président de la commission, compte bien obtenir des réponses sur les masques, les tests et les Ephad, les établissements pour personnes âgées.

Pas question de répéter le scénario de la commission d’enquête sur l'affaire Benalla qui avait explosé en plein vol à l'Assemblée nationale. « L’heure des leçons est venue », veut-on croire à droite…

À lire aussi : Avec l'affaire Benalla, le Sénat tient sa revanche 

Une autre commission d’enquête sur la gestion du Covid-19 sera installée au Ssénat dans quelques jours.

Le personnel hospitalier de Compiègne applaudit pour rendre hommage à un confrère médecin décédé du coronavirus, le docteur Jean-Jacques Razafindranazy.
Le personnel hospitalier de Compiègne applaudit pour rendre hommage à un confrère médecin décédé du coronavirus, le docteur Jean-Jacques Razafindranazy. AFP/Richard Dugovic

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.