Accéder au contenu principal

En écho aux États-Unis, Omar Sy appelle à «dénoncer les violences policières» en France

L'acteur français Omar Sy à la Berlinale, le festival du film de Berlin, le 28 février 2020.
L'acteur français Omar Sy à la Berlinale, le festival du film de Berlin, le 28 février 2020. John MACDOUGALL / AFP
Texte par : RFI Suivre
2 mn

La star du cinéma français appelle à « se réveiller » et à « dénoncer les violences policières » en France, dans une tribune publiée ce jeudi 4 juin dans L'Obs. Omar Sy appelle de ses vœux une « police digne de notre démocratie », après les manifestations pour Adama Traoré.

Publicité

« Réveillons-nous », demande Omar Sy dans son appel, qu'il invite à signer pour le suivre dans sa démarche. « J'ai marché pour George Floyd aux États-Unis, souligne-t-il dans son texte. Le nom de George Floyd en charriait bien d'autres en écho dans ma tête. Celui d'Adama Traoré, en France. »

Pour l'acteur, sa mort est « aussi injuste et indigne que celle de George Floyd. Je me réjouis qu'on en prenne conscience aujourd'hui, je me réjouis de voir des dizaines de milliers de personnes venues de tous horizons sociaux entourer de leurs forces les proches d'Adama Traoré, ses frères, sa sœur, Assa. »

« Ne soyons plus spectateurs d'un système violent »

Le héros du film Intouchables avait manifesté son soutien à la famille d'Adama Traoré lors de la mort de ce jeune homme noir en 2016, après une interpellation. Il a, depuis, accompagné sa sœur dans sa quête de justice.

« Regardons devant nous, ayons le courage de dénoncer les violences policières qui sont commises en France, poursuit Omar Sy. Engageons-nous à y remédier. Ne soyons plus spectateurs d'un système violent. » Et le comédien d'appeler encore « au changement, à la remise en cause d'un système qui ne peut prétendre à la justice sans mettre fin à l'impunité organisée qui sévit depuis des décennies ».

Au moins 20 000 personnes ont manifesté ce mardi 2 juin à Paris à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré. D'autres rassemblements en France ont réuni plusieurs milliers de personnes pour dénoncer les violences policières, dans le contexte de la mort aux États-Unis de George Floyd, un Noir de 46 ans asphyxié par un policier blanc à Minneapolis.

À lire aussi : Affaire Adama Traoré: une nouvelle expertise disculpe les gendarmes

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.