Accéder au contenu principal

Nouvelles accusations d'abus contre le fondateur d'une organisation catholique internationale

Un prêtre catholique (illustration).
Un prêtre catholique (illustration). Getty Images

De nouvelles accusations sont portées contre le père Georges Finet, cofondateur des Foyers de la charité, une œuvre catholique internationale, décédé il y a 30 ans, qui est désormais accusé d'abus par près de cinquante femmes, soit beaucoup plus qu'initialement.

Publicité

C'était d'abord 26 femmes qui ont accusé le père Georges Finet, et la plupart étaient mineures au moment des faits. Elles dénonçaient des abus physiques ou psychologiques commis lors de confessions, et leurs récits ont été rendus publics début mai par une commission de recherche indépendante.

Mais aujourd’hui, vingt autre femmes ont témoigné, d'après le père Moïse Ndione, le modérateur de l'Oeuvre des Foyers de la charité. Ces nouveaux témoignages confirment les agissements du père Finet.

Les 26 premières victimes présumées étaient pour la plupart des anciennes élèves d'un établissement scolaire de l'organisation situé dans le sud de la France. Elles étaient âgées entre 10 et 14 ans au moment des faits.

« Quatorze récits concordants attestent de touchers du corps de la part du père Finet et 20 témoignages attestent de questionnements insistants et intrusifs à caractère sexuel », écrivait la commission dans son rapport.

La commission avait aussi reçu neuf témoignages concernant des abus possiblement commis par d'autres personnes dont certains ont fait l'objet de signalement aux autorités judiciaires.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.