Accéder au contenu principal

Municipales à Marseille: retrait de Martine Vassal au profit du député LR Guy Teissier

Martine Vassal et Jean-Claude Gaudin, le 24 juin 2020.
Martine Vassal et Jean-Claude Gaudin, le 24 juin 2020. CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Les tractations pour l'élection du maire de Marseille, après le deuxième tour des élections municipales du 28 juin, n'ont pas permis de dégager une majorité claire dans la cité phocéenne. La candidate Les Républicains Martine Vassal a annoncé ce jeudi son retrait au profit du député Guy Tessier. Le vote des conseilleurs municipaux est prévu ce samedi 4 juillet. 

Publicité

Qui succèdera à Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille depuis un quart de siècle ? On ne le sait toujours pas. Ce qu'on sait en revanche, c'est que ce ne sera pas Martine Vassal (Les Républicains). La présidente de la métropole et du département des Bouches-du-Rhône vient d'annoncer qu'elle se retirait de la course. LR présentera donc la candidature de Guy Teissier, 75 ans, par ailleurs député.

Le nombre de conseillers municipaux de chaque liste est en effet insuffisant pour dégager une majorité absolue. C’est donc la course aux alliances et la liste LR de Martine Vassal, arrivée deuxième, avec trois conseillers municipaux de retard, tente le tout pour le tout avec cette annonce inattendue. 

La gauche largement en tête le 28 juin dernier

« J'ai fait le choix de la sagesse, j'ai fait le choix de l'expérience, j'ai fait le choix du consensus », a déclaré lors d'une conférence de presse Mme Vassal, aux côtés de Guy Teissier, assurant par ailleurs que le candidat dissident LR Bruno Gilles allait apporter ses trois voix à ce dernier lors de l'élection du maire prévue samedi 4 juillet. Bruno Gilles ayant fait savoir récemment qu'il était prêt à voter pour un candidat LR, mais pas pour Mme Vassal.

Le 28 juin dernier, l'union de la gauche baptisée le Printemps marseillais est arrivée largement en tête sur l'ensemble de la deuxième ville de France. Mais l'élection du maire, comme à Paris et Lyon, se joue par secteurs.

Avec le ralliement de M. Gilles à LR, les deux comptent désormais 42 voix chacun au conseil, où la majorité absolue est à 51 voix. Tous les regards sont donc tournés vers la liste de la sénatrice ex-PS Samia Ghali qui a huit conseillers élus et qui pourrait donc changer la donne.  

Un autre candidature au sein du groupe LR

Mais un autre paramètre pourrait venir compliquer les plans des Républicains à Marseille. Un deuxième élu LR, Lionel Royer-Perreaut, a annoncé ce jeudi sur Facebook sa candidature au poste de maire de Marseille et son refus de soutenir Guy Teissier, quelques heures à peine après que Martine Vassal a annoncé lui céder sa place.

« Je sais qu'il y a des ententes en cours avec le Front national, et je ne peux pas m'inscrire dans une stratégie d'alliance avec le Front national », a déclaré Lionel Royer-Perreaut dans un message vidéo. 

(Avec AFP)

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.