Accéder au contenu principal

Remaniement en France: le gouvernement démissionne, Édouard Philippe quitte Matignon

Le Premier ministre Edouard Philippe à la sortie de l'Elysée, le 10 octobre 2018.
Le Premier ministre Edouard Philippe à la sortie de l'Elysée, le 10 octobre 2018. Eric Feferberg / AFP
Texte par : RFI Suivre
3 mn

Édouard Philippe va quitter son poste après plus de trois ans en fonction, selon une source au sein de l'exécutif. Il avait remis ce vendredi la démission de son gouvernement à Emmanuel Macron. Un nouveau Premier ministre sera « nommé dans les prochaines heures », a indiqué l'Élysée. Un changement souhaité par le président qui avait annoncé une « nouvelle équipe » pour suivre un « nouveau chemin » politique pour la dernière partie de son mandat jusqu'aux présidentielles de 2022.

Publicité

Annoncé depuis plusieurs semaines, le remaniement était attendu dans la foulée du deuxième tour des élections munipicales du 28 juin, marquées par la déroute du parti présidentiel. Cinq jours plus tard, Emmanuel Macron a finalement décidé de se séparer d'Édouard Philippe après l'avoir gardé trois ans à Matignon. Depuis ce vendredi 10 heures, les préparatifs pour la passation de pouvoir entre le Premier ministre démissionnaire et son successeur, dont le nom n'est pour l'heure pas connu, s'accélérent à Matignon.

« M. Édouard Philippe a remis ce jour la démission du gouvernement au Président de la République, qui l'a acceptée. Il assure, avec les membres du gouvernement, le traitement des affaires courantes jusqu'à la nomination du nouveau gouvernement », a indiqué un court communiqué de la présidence.

« Depuis trois ans à mes côtés, il mène avec les gouvernements successifs un travail remarquable et nous avons conduit des réformes importantes, historiques, dans des circonstances souvent très difficiles », a souligné Emmanuel Macron dans un entretien aux quotidiens régionaux publié ce vendredi.

Nommé le 15 mai 2017 par le président, Édouard Philippe va retrouver ses fonctions de maire du Havre, après avoir été réélu dimanche dernier avec 59 % des voix au second tour des municipales. Il doit être formellement installé dimanche matin lors du conseil municipal dans son fief.

Nouveau gouvernement connu mercredi prochain

Conséquence de cette démission, le conseil des ministres, prévu ce vendredi matin, ne se tiendra pas. La composition du nouveau gouvernement devrait être connue avant mercredi, date du prochain conseil des ministres, selon l'entourage du président.

Toute activité ministérielle a aussitôt été interrompue. À l'Assemblée, où était examiné le troisième projet de budget rectifié, la séance a été suspendue. Du fait de la démission du gouvernement, « nous allons interrompre nos travaux », a indiqué le président de séance Hugues Renson (LREM), alors que le secrétaire d'État Cédric O était présent.

Macron et Philippe, réformes controversées

Emmanuel Macron avait réaffirmé en avril vouloir « se réinventer » mais sans « renier » les réformes du début du quinquennat, laissant planer le doute sur le maintien ou non d'Edouard Philippe, son Premier ministre depuis le début du quinquennat. « Le cap sur lequel je me suis engagé en 2017 reste vrai », a-t-il réaffirmé ce jeudi dans son interview à la presse régionale.

Depuis le début du quinquennat, Édouard Philippe a toujours été reconduit, mais au total 17 ministres ont quitté le gouvernement, dont 13 démissionnaires. La dernière en date était Agnès Buzyn.

Premier ministre plus populaire qu'Emmanuel Macron selon les sondages d'opinion, Édouard Philippe est arrivé de la droite et n'a jamais adhéré au parti La République en marche du président Macron.

Depuis leur accession au pouvoir, les deux hommes ont conduit plusieurs réformes controversées, comme celle de l'assurance-chômage. Ils ont fait face à de multiples crises, dont celle des gilets jaunes et la crise sanitaire liée au Covid-19.

Changement dans la continuité

Le prochain gouvernement sera chargé d'appliquer le « nouveau chemin » qu'Emmanuel Macron a commencé à dessiner, avec une priorité sur la politique de santé, le grand âge et un plan pour la jeunesse.

« J'aurais à faire des choix pour conduire le nouveau chemin. Ce sont de nouveaux objectifs d'indépendance, de reconstruction, de réconciliation et de nouvelles méthodes à mettre en œuvre. derrière, il y aura une nouvelle équipe », a affirmé le président. Un changement qui s'annonce dans la continuité, avec notamment la remise en chantier de la réforme des retraites.

(Avec AFP)

À lire aussi Emmanuel Macron dévoile les grandes lignes de la fin de son quinquennat

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.