Accéder au contenu principal

France: le Premier ministre Jean Castex face au défi de relancer l'économie post-coronavirus

Le Premier ministre français, Jean Castex, lors de la visite d'une usine X-FAB, le 4 juillet 2020.
Le Premier ministre français, Jean Castex, lors de la visite d'une usine X-FAB, le 4 juillet 2020. THOMAS COEX / AFP
Texte par : David Baché
2 mn

Alors que le nouveau Premier ministre français Jean Castex doit former son gouvernement, il a d’ores et déjà annoncé, lors d’une interview sur TF1, que la relance économique post-coronavirus sera évidemment sa priorité.

Publicité

Jean Castex et son gouvernement, dont l’annonce devrait être faite « avant lundi » auront à « mettre en œuvre la nouvelle étape du quinquennat, le projet de reconstruction sociale, économique, environnementale et locale » dessinée par Emmanuel Macron, selon l’Élysée. Mais surtout, Jean Castex hérite d’une économie décimée à relancer et même, à reconstruire.

En effet, à cause des mesures de soutien économique instaurées en réponse au coronavirus, la dette nationale grimpera de 20 points (150 milliards d’euros) et atteindra cette année plus de 120% du PIB. Jean Castex devra trouver des financements pour cette « dette Covid » et mettre en route la France économique d’après crise.

►À lire: Coronavirus: l'économie française, l'une des plus affectées par la crise

Dans son allocution télévisée du 15 juin, le président Emmanuel Macron en a dessiné les contours : créer des emplois en renforçant « l’indépendance technologique, numérique, industrielle et agricole » de la France, lancer un « plan de reconstruction du pays » fondé sur l’écologie, la rénovation énergétique et le soutien aux énergies vertes ou encore investir dans la santé et dans la formation et l’emploi des jeunes.

Le difficile dossier des retraites

Jean Castex hérite également de l’épineux dossier de la réforme des retraites. Cette réforme, qui prévoit de créer un système universel de retraites par points et d’allonger la durée du travail avait suscité des mois de manifestation pendant l’hiver, avant d’être oubliée pendant la crise du coronavirus.

Oubliée certes, mais pas abandonnée, Emmanuel Macron ayant indiqué que sa réforme était toujours d’actualité et que des modifications pourraient y être apportées compte-tenu du contexte de sortie de crise. Les partenaires sociaux devraient donc être sollicités sur le sujet dès cet été.

Ils étaient tous munis de leur écharpe d’élus. Comité d’accueil très territorial devant l’usine du groupe XFab, en région parisienne, une usine qui comme beaucoup d’autres a souffert de la crise sanitaire. L’occasion pour le Premier ministre de redire qu’il est lui aussi un élu local, qu’il est donc conscient des réalités des territoires. Et de donner une première indication sur la politique industrielle qu’il entend mener pour relancer l’économie…

Reportage: Jean Castex dans une entreprise de banlieue parisienne

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.