Accéder au contenu principal

Avant l'annonce du gouvernement, Jean Castex fixe ses priorités

Le Premier ministre français, Jean Castex, lors de sa passation de pouvoir à Matignon, le 3 juillet 2020.
Le Premier ministre français, Jean Castex, lors de sa passation de pouvoir à Matignon, le 3 juillet 2020. REUTERS/Charles Platiau
Texte par : RFI Suivre
23 mn

Après un premier déplacement dans une entreprise en banlieue parisienne la veille, le Premier ministre français est à la Une de Journal du Dimanche (JDD) ce dimanche 5 juillet, à l'occasion d'un entretien dans lequel le nouveau locataire de Matignon évoque les sujets économiques qu’il a déjà présentés comme prioritaires.

Publicité

En attendant la nomination du nouveau gouvernement français, le Premier ministre Jean Castex veut signifier sa présence. Dans un entretien accordé au JDD ce dimanche 5 juillet, il explique notamment vouloir régler le problème des retraites « à court terme ».

Une annonce qui intervient trois jours après celle d’Emmanuel Macron d’un retour à l’agenda de ce sujet ultra-sensible qui avait suscité des mois de manifestations l’hiver dernier, avant d’être mis entre parenthèses avec la crise du coronavirus. Jean Castex précise qu’il veut « reprendre le dialogue avec les partenaires sociaux dès cet été », et « adapter » le projet gouvernemental au nouveau contexte, mais l’objectif sera en fait de « fixer un nouvel agenda social ».

Une première inflexion, après que syndicats et patronat ont unanimement expliqué, ces derniers jours, que l’heure n’était pas du tout venue, à leurs yeux, de relancer cette réforme controversée. 

►À lire: Avec Jean Castex, Emmanuel Macron ne change pas de cap

Si le nouveau Premier ministre explique également vouloir reprendre les discussions sur l’assurance-chômage ou sur la dépendance, sa priorité, il l’assure, est bien à la reconstruction économique. « Le plan de relance doit être finalisé », martèle Jean Castex. Répétant aussi que l’écologie n’est « pas une option » mais une « obligation », le Premier ministre cite notamment la lutte contre l'artificialisation des terres ou le renforcement de l'isolement thermique et des toitures photovoltaïques.

Quant au Ségur de la santé, censé apporter de nouveaux moyens à l’hôpital, mais qui a été prolongé la semaine dernière faute d’accord avec les syndicats, Jean Castex affirme vouloir le conclure dès la semaine prochaine.

Les urgences, elles sont là (...) Il ne faut pas opposer les emplois et les salaires...

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT.


Le gouvernement prévu lundi, avec une vingtaine de ministres
Emmanuel Macron et son Premier ministre Jean Castex poursuivaient dimanche leurs consultations avec « l'objectif de former un nouveau gouvernement pour lundi dans la journée », a annoncé l'Élysée. La composition du gouvernement devrait comprendre « une vingtaine de ministres et de ministres délégués », a précisé la présidence.

Le gouvernement actuel compte 16 ministres et trois ministres délégués, avec 17 secrétaires d'État. Selon un proche du chef de l'État, l'annonce devrait se faire « en deux temps », d'abord les ministres, puis les secrétaires d'État. Jean Castex doit en outre recevoir lundi soir députés et sénateurs de la majorité, a indiqué une source parlementaire.

Après avoir annoncé sa déclaration de politique générale pour le milieu de semaine prochaine, le Premier ministre a tweeté dimanche qu'elle interviendrait « avant la mi-juillet ». Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand a lui évoqué dans le même temps la possibilité d'un report de la déclaration de politique générale du Premier ministre « après le 14 juillet » et l'allocution d'Emmanuel Macron prévue autour de cette date.

Écoutez l'émission Dimanche politique présentée par Philippe Lecaplain

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.