Accéder au contenu principal

France: le procès-fleuve du scandale sanitaire du Mediator se clôt ce lundi

Le Mediator été utilisé par plus de 5 millions de personnes et provoqué la mort de plus de mille personnes depuis sa mise sur le marché en 1976.
Le Mediator été utilisé par plus de 5 millions de personnes et provoqué la mort de plus de mille personnes depuis sa mise sur le marché en 1976. REUTERS/Charles Platiau
Texte par : RFI Suivre
1 mn

Dernier jour de plaidoiries et dernier jour de procès au palais de justice de Paris ce lundi. C’est la fin d'une audience fleuve commencée en septembre dernier, celle du Mediator des laboratoires Servier. Ce médicament était à l'origine contre le diabète et détourné en coupe-faim, il a été utilisé par plus de 5 millions de personnes et provoqué la mort de plus de mille personnes depuis sa mise sur le marché en 1976.

Publicité

C'est le seul qui encourt une peine de prison, le seul prévenu dans cette affaire : Jean-Philippe Seta, l'ancien numéro 2 des laboratoires Servier, est en première ligne dans ce procès à la suite du décès de Jacques Servier en 2014. Il risque 5 ans de prison et 200 000 euros d'amende. Connaissait-il la dangerosité du Mediator ? L'homme s'en est défendu, même s'il savait pour les déviations d'usage.

Mêmes explications du côté des laboratoires Servier, poursuivis en tant que personne morale. Il leur est reproché d'avoir maintenu la commercialisation du Mediator en toute connaissance de sa toxicité. Le parquet a requis une amende de 10 millions d'euros à leur encontre pour tromperie aggravée. Cette somme a déçu les 4 600 parties civiles, elles ont demandé une indemnisation de 100 000 euros en moyenne pour chacune d'entre elles.

Si le tribunal va dans leur sens, ce seront donc 460 millions d'euros que les laboratoires Servier devront leur verser, auxquels il faudrait ajouter 450 autres millions d'euros demandés par les caisses d'assurance maladie qui ont remboursé le Mediator durant toutes ces années.

Au total, les laboratoires Servier pourraient donc avoir à régler plus d'un milliard d'euros. La décision du tribunal sera rendue en 2021.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.