Faute d'avancées, le Haut conseil pour le climat invite à accélérer la transition écologique

Des camions attendent de pouvoir franchir la frontière entre la France et le Royaume-Uni, le 13 mars 2019. Le secteur des transports est parmi les plus polluants dans le pays (Photo d'illustration).
Des camions attendent de pouvoir franchir la frontière entre la France et le Royaume-Uni, le 13 mars 2019. Le secteur des transports est parmi les plus polluants dans le pays (Photo d'illustration). REUTERS/Pascal Rossignol

Alors que l’année 2019 a été la plus chaude jamais enregistrée en Europe, le Haut conseil pour le climat publie son rapport Neutralité carbone 2020 « Redresser le cap, relancer la transition ». Ce rapport fait le point sur l’évolution des émissions de gaz à effet de serre en France et sur les politiques climatiques mises en place.

Publicité

Tandis que le cadre de l’action publique est la Stratégie Nationale Bas-Carbone, le Haut Conseil constate qu’il y a des annonces mais pas d’avancée structurelle quant au rythme de baisse des émissions.

La baisse de moins de 1% des émissions de gaz à effet de serre en 2019 est très en dessous de ce qui est nécessaire pour arriver aux -3% attendus en 2025 et le rapport constate que l’évolution des lois et des politiques climatiques n’a pas progressé.

Les quatre grands secteurs, émetteurs, les transports, l’agriculture, le bâtiment et l’industrie, ont tous raté leur premier budget carbone, et la baisse des émissions due au confinement est très marginale par rapport aux efforts à accomplir.

Des mesures de relance peu contraignantes sur l'environnement

La définition d’un plan de relance post-crise sanitaire, compatible avec les objectifs bas carbone, est donc un enjeu essentiel. Les solutions sont connues et compatibles avec l’emploi, et le plan de relance devrait donner l’impulsion des mutations inéluctables de l’économie face au changement climatique.

►À écouter aussi : Benoît Leguet (HCC) : « Il faut intégrer le climat dans l’ensemble des décisions politiques »

Or, les premières dispositions du gouvernement ne vont pas dans ce sens. Les entreprises bénéficient de plusieurs dizaines de milliards d’euros pour aider à la reprise économique, mais les dispositions sont peu contraignantes et n’incluent pas de mesure d’évaluation.

Le Haut conseil rappelle donc l’urgence d’accélérer une transition juste pour renforcer notre résilience face aux risques sanitaires et climatiques.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail