Accéder au contenu principal

Notre-Dame de Paris: le premier bilan de la reconstruction de la cathédrale

Les travailleurs procèdent à la délicate opération de démontage de l'échafaudage abimé par l'incendie, le 8 juin 2020.
Les travailleurs procèdent à la délicate opération de démontage de l'échafaudage abimé par l'incendie, le 8 juin 2020. REUTERS/Christian Hartmann
2 mn

C’est l’heure d’un premier bilan dans l'un des chantiers majeurs du quinquennat d’Emmanuel Macron, celui de Notre-Dame de Paris. Le président de la République avait promis après l’incendie que la cathédrale serait reconstruite en cinq ans. Les travaux ont été ralentis par des problèmes de plomb et par le confinement, mais les députés chargés du suivi de la loi qui permet la restauration de la cathédrale restent optimistes.

Publicité

Le monument le plus visité du pays devrait-être hors de danger d’ici la fin de l’année 2020 et les délais tenus avec une réouverture au culte et aux visiteurs en 2024.

Selon Brigitte Kuster, présidente de la mission d’information chargée du suivi du chantier, si l’impact de la pandémie sur la durée des travaux est limité, le budget de la première phase du chantier est clairement en hausse.

« Estimé l’été dernier à 85 millions d’euros pour la période allant jusqu’à l’été 2020, l’établissement public évalue maintenant les travaux à 165 millions d’euros pour deux ans », explique Brigitte Kuster.

Une augmentation qui correspond presque aux 190 millions d’euros de dons déjà versés aux différentes fondations, en tout 833 millions ont été promis.

À lire aussi : Notre-Dame de Paris: le chantier de tous les possibles

Autre point sensible : celui de la reconstruction. Emmanuel Macron évoquait la possibilité d’un geste architectural contemporain. Mais Brigitte Kuster estime, elle, qu’une tendance se dégage chez les spécialistes : « En effet, après le temps des diagnostics sur l’état des voûtes et des piliers, viendra donc le temps de la restauration. Alors que le sujet est paru controversé dans la presse, il faut reconnaître que chez les personnes auditionnées par la mission d’information, la reconstruction à l’identique l'a emporté quasiment à l'unanimité. »

Ce jeudi, un premier avis consultatif sera rendu par la Commission architecturale sur l’épineuse question de la reconstruction de la mythique flèche qui surmontait la Cathédrale avant l’incendie.

À lire aussi : Notre-Dame de Paris: le délicat démontage de l’échafaudage fondu par l'incendie

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.